Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Art & Culture

Congo – Culture : Jacquito Wa Mpungu est décédée à Brazzaville

La veuve de Rapha Bounzeki, née Marie Jacqueline Maziouka plus connue sous le pseudonyme de Jacquito wa Mpungu, a rendu l’âme aux premières heures de la matinée du mercredi 20 juillet 2016 à l’hôpital militaire Pierre Mobengo de Brazzaville, à l’âge de 60 ans.  

Selon les premières informations recueillies auprès de son fils ainé Gilles Djibril, Jacquito wa Mpungu aurait fait une crise gastrique aiguë suivie de l’hypertension artérielle dans la journée du mardi 19 juillet. Elle a été immédiatement conduite à l’hôpital militaire Pierre Mobengo de Brazzaville en matinée. Autour de 18h sa santé se serait stabilisée, mais hélas, c’est après minuit que l’artiste musicienne a tiré sa révérence.

Née le 23 octobre 1956, Jacquito wa Mpungu, a été couturière de formation avec certificat en coupe et couture. Son pseudonyme de Jacquito n’est autre que le diminutif de Jacqueline.

Choriste à la chorale Ngounga de la paroisse Saint Jean- Marie Vianney de Ouenzé, elle rencontre Rapha Bounzeki autour des années 90 après la sortie de l’album « Parisien refoulé ». Les deux artistes finiront par former un duo et chanté la chanson intitulée « Bouni ba lieli ku Congo ? », une composition de Jacquito wa Mpungu en téké, qui se traduit en français par « Qu’est-ce qu’on dit au Congo ? »

Son premier album chanté avec Rapha Bounzeki c’est « Ngonga ya Nzambe ebeti », qui fort malheureusement a connu une escroquerie de la part du producteur. Mais bien plus tard, elle devient célèbre grâce à son époux, Rapha Bounzeki qui n’a cessé de l’aduler dans presque toutes ses chansons sous l’appellation de Jacquito wa Mpungu- Jacquito wa toma, qui veut dire Jacquito de Dieu- Jacquito la belle.

Avec pour style musical le tradi-moderne, Jacquito wa Mpungu a laissé sur le marché du disque un album intitulé « Cœur-brisé » chanté en hommage à son regretté époux Rapha Bounzeki, décédé le 10 mai 2008 à Brazzaville.

Sa veillée mortuaire se tient au domicile familial, sis au 153 avenue Sébastien Mafouta quartier Massissia, arrondissement 8 Madibou.

Bruno Okokana

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air France...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils