Congo: Critiqué par Paris et Washington sur le référendum, Sassou tente de «séduire» Moscou

Congo: Critiqué par Paris et Washington sur le référendum, Sassou tente de «séduire» Moscou

Le président congolais Denis Sassou Nguesso fait une déclaration aux médias après avoir voté, le 25 octobre 2015 à Brazzaville

Le président congolais Denis Sassou Nguesso fait une déclaration aux médias après avoir voté, le 25 octobre 2015 à Brazzaville

Denis Sassou Nguesso a envoyé en mission à Moscou, Jean-Claude Gakasso, son ministre des affaires étrangères, qui a été reçu ce mardi par son homologue russe, Serguei Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères.

Alors qu’il est critiqué par Paris et Washington sur la « crédibilité » du référendum organisé le 25 octobre dernier, qui selon le gouvernement congolais, a vu la large victoire du «OUI », à 92,26% et une participation de 72% d’électeurs,-chiffres critiqués par l’opposition qui a, parlé de « Tripatouillages », Denis Sassou Nguesso tente de « séduire », Moscou.

Après Moscou, le président congolais, 72 ans, dont plus de 30 ans passés au pouvoir, envisage d’envoyer son chef de la diplomatie en Chine et dans d’autres pays d’Europe et d’Asie, indique une source introduite.

Pour les congolais, et de nombreux médias locaux, cette mission, a pour objectif de lui procurer le soutien international dont Sassou Nguesso a besoin pour s’accrocher au pouvoir.

(Avec Koaci)


Tags assigned to this article:
CongoParisreferendumSassouWashington

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils