Congo – Coupure du câble sous-marin WACS : le gouvernement s’attèle au rétablissement de l’internet

Congo – Coupure du câble sous-marin WACS : le gouvernement s’attèle au rétablissement de l’internet

Brazzaville et les autres villes congolaises sont confrontées depuis le weekend dernier à une interruption de l’internet haut débit, suite à une coupure accidentelle du câble sous-marin à fibre optique WACS (West Africa Câble System), aux larges de Pointe noire.

Des sources officielles indiquent que cette interruption est causée par un bateau de pêche dont l’ancre, jeté à 12 Km, au large des cotes à Pointe noire, aurait sectionné un segment du câble sous-marin à fibre optique qui permet au Congo d’accéder à l’internet haut débit via la station d’atterrage de Matombi.

Face à cette situation qui embarrasse tant les populations que les pouvoirs publics, le gouvernement a, à travers son porte-parole, déclaré jeudi que toutes les mesures sont prises pour le rétablissement de l’internet sur toute l’étendue du territoire dans les plus brefs délais.

« Je tenais ici à vous informer qu’une panne non prévisible avec un bateau non identifié à ce stade, a sectionné le câble de fibre optique qui est l’unique entrée et sortie de notre pays pour la fibre optique et donc pour le haut débit », a affirmé le ministre de la Communication et des Médias, porte-parole du gouvernement, Thierry Moungalla,

« Les opérateurs que le gouvernement a contacté sont à pieds d’œuvre de manière à procéder à une réparation de cette avarie le plutôt possible. C’est là une préoccupation du gouvernement qui a tout mis en œuvre pour que l’internet soit rétabli le plutôt possible », a-t-il rassuré.

Face aux multiples interrogations des usagers d’internet et aux nombreuses interprétations des uns et des autres que cet incident a suscitées, le porte-parole du gouvernement a indiqué qu' »il n’y a pas d’autres explication que celle là, il n’y a pas de malices, il n’y a pas d’autres événements qui pourraient expliquer cet incident ».

Selon l’administrateur général de Congo Telecom (opérateur public du secteur des télécommunications), M. Akoula, des équipes techniques ont à pied d’œuvre dans l’apport d’une solution rapide pour le rétablissement du service en attendant l’opération de maintenance programmée par le consortium WACS qui pourra débutée la semaine prochaine.

« Cette coupure du câble a touché d’abord la partie cuivre du câble à fibre optique, donc là où le courant passe pour alimenter les répéteurs en mer. Et c’est ce qui a fait que nous avons réussi à bloquer l’équipement qui donne l’alimentation électrique aux répéteurs en mer de notre coté, pour être alimenter par le Cameroun », a-t-il indiqué.

« En ce moment où je vous parle, il y’a un bateau qui a quitté le Cap, en Afrique du sud depuis le 13 juin et devra arriver à Pointe Noire le 19 juin afin de débuter les opérations de maintenance de ce câble sous-marin qui vont commencer probablement le 20 juin prochain », a en outre expliqué M. Akouala.

En attendant le début des réparations qui pourraient durer jusqu’à sept semaines, selon plusieurs experts de ce secteur, les principaux opérateurs de téléphonie mobile opérant au Congo ainsi que les fournisseurs d’accès à internet aux usagers ont déjà mis en place des solutions alternatives de connexion à internet.

Ces solutions dites transitoires, ont été mis en place en vue de permettre aux usagers d’internet de pouvoir bénéficier de nombreux avantages et autres services qu’offre la toile.

Avec Xinhua


Tags assigned to this article:
câble sous-marinCongoInternet

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils