Congo – Corée du sud : les deux pays s’engagent pour la diversification de l’économie du Congo

Congo – Corée du sud : les deux pays s’engagent pour la diversification de l’économie du Congo

Au terme d’une visite de travail effectuée par le ministre des Affaires étrangères, Jean Claude Gakosso du 6 au 9 novembre à Séoul, le Congo et la Corée du sud ont signé un mémorandum d’entente instituant des consultations dans différents domaines.

12ème puissance économique au monde et 4è au niveau de l’Asie, la République de Corée regarde du côté de l’Afrique en vue de partenariats économiquement avantageux. C’est à ces fins que le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Congolais de l’étranger a été invité à Séoul, par son homologue sud-coréen, YUN Byung-Se, pour une visite de travail, en vue de redynamiser l’axe Brazzaville – Séoul.

L’entretien entre les deux ministres a permis d’évaluer le niveau de la coopération et d’envisager d’autres domaines susceptibles de la rehausser. Exposant sur les opportunités d’affaires au Congo, Jean-Claude Gakosso a noté la stabilité des institutions de son pays, la paix qui y règne et, surtout, la volonté politique d’aller vers la modernisation et l’industrialisation du pays. Les zones économiques spéciales déjà ciblées sont la preuve d’un pays soucieux de son développement.

« Nous sommes à l’heure de la diversification de notre économie », a lâché le ministre congolais à son auditoire sud-coréen. En d’autres termes : « Le Congo a besoin de vous et il vous attend en tant qu’investisseurs. »

Le dîner du 8 novembre en l’honneur du chef de la diplomatie congolaise a constitué un autre cadre d’échanges directs entre les deux parties.

Au Congo, et ailleurs en Afrique, la Corée du Sud est présente à travers Koïca, son Agence de coopération internationale. Ses actions sont visibles telles : les bourses de formation qu’elle a offertes au gouvernement congolais au titre de l’année académique 2016. L’équipement du laboratoire de langues du ministère des Affaires étrangères à Brazzaville est l’œuvre de Koïca qui, récemment, a aussi fait un important geste à la Bibliothèque universitaire. Ceci, sans compter les véhicules dont elle a doté certaines institutions publiques congolaises.

La séance de travail entre Jean-Claude Gakosso et les responsables de cette agence a permis d’évaluer les actions entreprises au Congo et d’en projeter d’autres.

En attendant la signature de l’accord général de coopération entre les deux gouvernements, la visite du ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger est venue donner une impulsion au renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays.


Tags assigned to this article:
CongoCorée du sudJean Claude Gakosso

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils