Congo – Contreperformances de la SNE : un syndicaliste accuse l’Etat

Le Président de la République, Denis Sassou-Nguesso, et le Premier ministre, Clément Mouamba

Denis Sassou-Nguesso, et Clément Mouamba

Alors que le Gouvernement n’est pas satisfait des performances de la SNE (Société nationale d’électricité), ce qui l’a poussé à prendre la décision de faire passer son statut (comme ceux de la SNPC et de la SNDE) de société d’Etat à société d’Etat de type privé, le président du syndicat Force, Rémy Batela, a déclaré ceci à Vox: «La réforme de la SNE ne sera possible qu’après avoir clarifié les relations SNE-Etat.

Les problèmes de la SNE ne sont pas liés à sa gestion; c’est un problème institutionnel. L’État et ses démembrements ne payent pas l’électricité qu’ils consomment. C’est l’État congolais qui est responsable des mauvaises prestations de la SNE.» Il a précisé: «Sur les 100% de l’électricité produite par la SNE, 40% sont utilisés par l’Etat et ses démembrements.

Le Gouvernement, avec la municipalisation accélérée, a doté le pays de beaucoup d’infrastructures qui consomment beaucoup d’électricité qui n’est pas souvent payée.» Et de conclure: «La subvention de  deux milliards de francs CFA par année que l’État donne à la SNE est très insuffisante pour faire fonctionner cette entreprise.»  Toutefois, «outre le non-paiement de l’électricité par l’État, il y a le problème de facturation par forfait et le piratage sur le réseau électrique qui causent beaucoup de pertes à l’entreprise», a-t-il expliqué.


Tags assigned to this article:
CongoSNE

Related Articles

Congo : La campagne de vaccination contre la poliomyélite est lancée

Du 11 au 14 du mois en cours, les équipes passeront de maison en maison pour administrer aux enfants de

Congo : le gouvernement entend lutter contre des faux diplômes

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de l’alphabétisation, Anatole Collinet Makosso, a annoncé récemment que le gouvernement était en

Congo-Brazzaville : un changement de la Constitution est-il possible?

Au Congo Brazzaville, le PCT, le Parti congolais du travail, le parti au pouvoir, a planché très tard cette nuit

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils