home Congo, Politique Congo : Cinq ans d’emprisonnement ferme requis contre l’opposant Paulin Makaya

Congo : Cinq ans d’emprisonnement ferme requis contre l’opposant Paulin Makaya

Le verdict dans le procès de l’opposant Paulin Makaya sera connu le 25 juillet. L’affaire a été mise en délibéré après les plaidoiries des avocats des parties le 27 juin au Palais de justice de Brazzaville.

L’audience en correctionnelle organisée ce lundi a permis l’audition des plaidoiries des avocats des différentes parties par la première chambre présidée par Valérien Embenga. A cette occasion, le ministère public a requis la condamnation de Paulin Makaya à 5 ans d’emprisonnement ferme et 5 millions d’amende.

Pour les avocats de la défense, cette demande de condamnation est sans commune mesure avec les faits reprochés à l’accusé. « Il y a une absence notoire de preuves justificatives de l’infraction pour laquelle monsieur Paulin Makaya a été présenté devant la première chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance. Nous estimons que le droit sera dit en faveur de M. Makaya à qui on n’a présenté aucune preuve justificative à son encontre », a réagi Yvon-Eric Ibouanga, un avocat de l’accusé qui a estimé que son client est gardé en prison au-delà des délais maximaux de la détention préventive.

Le président de l’UPC a été placé en détention préventive depuis le 1er décembre 2015 à la Maison d’arrêt de Brazzaville, avant d’être mis en accusation pour incitation aux troubles à l’ordre public et à l’insurrection. Les faits de la cause seraient liés à une marche de protestation organisée le 20 octobre 2015, jour du référendum qui a permis l’adoption de la Constitution actuellement en vigueur au Congo.

Cette marche organisée suite à un appel à l’insurrection avait perturbé la quiétude et le fonctionnement des activités à Brazzaville et Pointe-Noire. Au cours de la première audience organisée le 13 juin, l’opposant avait soutenu avoir organisé une marche pacifique en respectant la Constitution en vigueur au Congo.

Thierry Noungou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils