Congo – CFCO : La galère de trop des voyageurs de la ligne Dolisie-Mbinda

CFCO : La galère de trop des voyageurs de la ligne Dolisie-Mbinda

Dans les différentes gares de la ligne Dolisie-Mbinda, construite de 1959 à 1962 (285 km), les passagers accusent le chemin de fer Congo-Océan (CFCO) de trains en retard, wagons surchargés… Les griefs s’accumulent contre la compagnie ferroviaire.

Entassés au départ de Dolisie, la moitié des passagers n’ont pas de place assise. Conditions de voyage inadmissibles et déplorables : «Nous ne sommes pas des animaux », s’agace Arsène H. dans le train Mbinda au départ de la gare de Dolisie ce mardi 19 juin 2018.

«Nous sommes des personnes bien réelles, pas du bétail. Nous demandons à être considérés et entendus. Nous exigeons du CFCO l´amélioration de la qualité de service », a lancé Rodrigue S.

Excédés de ne pas avoir de chance d’y monter, certains ont trouvé une solution de secours : rentrer par les fenêtres. Ainsi, les voyageurs étaient nombreux ce mardi à la gare de Dolisie à pénétrer dans les rames en se tortillant par les minces ouvertures d’aération afin de ne pas avoir à attendre plus longtemps.

Quand le train arrive à Mont-Belo ou à Makabana, il est déjà bondé. Difficile de trouver une place, il faut savoir jouer des coudes. Certains arrivent encore à se faufiler à la dernière minute, mais les portes ont bien du mal à fermer.

A l’intérieur, plus de place, même dans les couloirs, les voyageurs sont entassés les uns sur les autres, l’air devient de moins en moins respirable.

A la gare de Makabana, nombreux étaient ceux qui ont jeté l’éponge.

La dégradation des conditions de transport sur la ligne Dolisie-Mbinda se poursuit.

En moyenne les voyageurs subissent un incident technique à chaque voyage qui impacte leur vie personnelle et leur santé mentale et physique : des retards à répétition, recrudescence de pannes de train et d’incidents techniques, non-respect des horaires de passage des trains, des voyages dans des trains surchargés, manque d’information en gare ou d’une communication en gare et dans les trains lorsqu’une panne de train, d’infrastructure ou un incident technique est la cause de la perturbation.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
CFCOCongoDolisieMbindavoyageurs

Related Articles

SNE : l’Agence française de développement accorde un prêt de plus de 40 milliards FCFA à l’Etat congolais

Les députés ont approuvé le 16 janvier, en séance plénière, une convention de crédit de 45 milliards 920 millions de FCFA,

La dette publique du Congo s’élève à 2.785 milliards de F CFA, selon le Premier ministre

La dette publique du Congo s’élève à 2.785 milliards de F CFA (environ 4,81 milliards USD), au 31 mars 2016,

Chine-Afrique : 15 milliards de dollars versés par Pékin

Les autorités chinoises et africaines s’étaient réunies à Pékin pour faire le bilan du Sommet de Johannesburg du Forum sur

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils