Congo – Brazzaville : Sassou N’Guesso pour des sanctions exemplaires contre les braconniers

Congo – Brazzaville : Sassou N’Guesso pour des sanctions exemplaires contre les braconniers

Le président Denis Sassou N’Guesso

Le président Denis Sassou N’Guesso

Le président congolais Denis Sassou N’Guesso a, à l’occasion d’une conférence de presse, mardi à Brazzaville, invité les pays africains qui détiennent la biodiversité à adopter des mesures contraignantes pour sauvegarder la faune et la flore.‘’Quand je parle des mesures contraignantes des pays qui détiennent la biodiversité, il s’agit des mesures contre les braconniers, ceux qui sont corrompus, les corrupteurs, les arrêter parfois en flagrant délit, les punir, leur retirer leur butin », a précisé le chef de l’Etat congolais, lors de la conférence de presse tenue en marge de la conférence internationale sur l’exploitation illicite des produits de la faune et de la flore, ouverte lundi dernier à  Brazzaville.

Il a souhaité que ce genre de réunions puisse déboucher sur une stratégie globale et des mesures concrètes et efficaces. ‘’On ne peut pas tolérer une criminalité ici et puis la condamner là -bas. C’est une chaà®ne de mesures qui devraient être prises à  tous les niveaux », a-t-il dit.

Le chef de l’Etat congolais a estimé que le problème de la destruction de la faune et de la flore doit être attaqué à  la racine.

Selon lui, les Etats qui détiennent la biodiversité doivent être partie prenante dans ce combat qui nécessite aussi la coopération des Etats de transit, ‘’parce que les cornes d’ivoire qui sont rassemblées par les braconniers passent par des pays de transit qu’on peut identifier ».

‘’Pour venir à  bout du phénomène de la destruction de la faune et de la flore, il faut d’abord enrayer les causes et obtenir la coopération de toute la chaà®ne des pays qui détiennent la biodiversité, les pays de transit et les pays de destination », a-t-il dit, soulignant que ‘’si cette coopération n’est pas obtenue, ce sera difficile, mais cela n’est pas impossible ».

Co-organisée par le gouvernement congolais et l’Union africaine (UA), avec l’appui des organismes internationaux, la conférence internationale sur l’exploitation illicite des produits de la faune et de la flore réfléchit sur la manière de parvenir à  une meilleure conservation de la flore et de la faune africaines au travers des projets conjoints et spécifiques et des approches unifiées.

Par l’APA


Tags assigned to this article:
Sassou

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils