Congo-Brazzaville: quand un cimetière se transforme en lieu de commerce

Congo-Brazzaville: quand un cimetière se transforme en lieu de commerce

Image d’archive| DR

Image d’archive| DR

Des produits alimentaires (mangues, avocats, safous, pains, boissons) en vente libre par des jeunes vendeurs ambulants dans un cimetière en plein enterrement, des images surréalistes devenues courantes dans le cimetière privé de Loukanga au sud de Brazzaville. Des scènes qui choquent les habitants qui vont inhumer leurs proches sur ce site. Et ce n’est pas le seul exemple. Le cimetière de la Tsiémé au quartier Talangaï dans la zone nord de Brazzaville, fermé au public depuis 1976, est devenu un dépotoir et un grand terrain de jeu pour les riverains.

Par RFI

____________________________________________________________________________________________

LIRE AUSSI >>Pointe-Noire : l’ancien cimetière de Mont-Kamba transformé en champ de manioc et maïs


Tags assigned to this article:
cimetièrecommerceCongotransforme

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils