Congo – Brazzaville : Pour qui coule le pétrole congolais?

Congo – Brazzaville : Pour qui coule le pétrole congolais?

                                                                    C’est la question que se posent de nombreux Congolais en prenant connaissance du rapport de l’ONG suisse Public Eye publié cette semaine (Lire interpellation de la société civile en Page 15). Ce rapport révèle avec des noms à l’appui, dont celui du directeur adjoint de la SNPC (Société nationale des pétroles du Congo), Denis Christel Sassou Nguesso, les pratiques douteuses de la société suisse Gunvor, quatrième négociant en pétrole indépendant au monde, qui aurait fait main basse sur l’or noir congolais. Cette société est désormais directement visée par la justice helvétique. D’après Public Eye, «une opacité règne dans la gestion des ressources du pétrole pourtant principale source de l’Etat congolais.». Entre 2010 et 2012, Gunvor aurait obtenu 22 cargos de brut congolais pour une valeur de 2,2 milliards de dollars, et un profit estimé à quelque 110 millions de francs Suisses par Public Eye. En 2014, un cadre de la société, filmé en caméra cachée, a été jusqu’à esquisser un schéma destiné à «soudoyer» des officiels congolais. Va-t-on encore se demander pour qui coule le pétrole congolais?


Tags assigned to this article:
CongopétroleSassou

1 comment

Write a comment
  1. Mascad
    Mascad 18 septembre, 2017, 11:04

    Qu’attend le gouvernement congolais pour interpeller les personnes citées dans le Rapport Gunvor et les mettre aux arrêts ? Est-ce parce qu’il s’agit de Kiki, le fils de Sassou ou de Bouya, Etoka, etc. ?

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils