Congo-Brazzaville: Ouverture de la première édition du festival de cinéma des deux rives

Congo-Brazzaville: Ouverture de la première édition du festival de cinéma des deux rives
la maquette de la première édition du festival du cinéma des deux Rives

la maquette de la première édition du festival du cinéma des deux Rives

La première édition du festival de cinéma des deux rives s’est ouverte ce 20 avril 2015 à Brazzaville. Organisée par l’Agence B&B Events, en collaboration avec le Collectif des Congolais de la diaspora au Maroc et le Club des cinéastes du Congo, elle est soutenue par l’UNESCO et prendra fin le 24 avril prochain.

L’objectif du festival est d’encourager les jeunes cinéastes à évoluer et avoir des partenaires à l’étranger, afin de restaurer les salles de cinéma fermées. Il est aussi question d’inciter le public à aller nombreux au cinéma.

La première édition met un accent sur la promotion de l’accès du grand public à la culture et à développer la connaissance des métiers liés au cinéma.

Plus d’une vingtaine de films de longs métrages américains, russes, africains, congolais et chrétiens seront projetés. Une dizaine de productions de courts métrages seront en compétition. Sept prix seront décernés aux meilleurs cinéastes, parmi lesquels : le prix du meilleur scénario, le prix d’interprétation féminine, le prix du public, le prix de court métrage et le prix de long métrage.

En outre, le festival accordera aux meilleurs cinéastes une bourse de six mois dans une école supérieure d’audio-visuelle à Marrakech, au Maroc.

Plusieurs activités sont programmées, parmi lesquelles des conférences débats, des masters class, des projections qui se dérouleront au Centre culturel russe et au siège de la préfecture de Brazzaville.

«Nous croyons que ce n’est pas facile mais nous osons. Nous sommes en train de militer avec le réseau des cinéastes de la méditerranée pour voir comment financer les salles de cinéma fermées à Brazzaville ou comment les réhabiliter», a indiqué le promoteur du festival, Gueck Beyeth.

«Nous n’avions pas reçu de l’argent de quiconque. Nous organisons ce festival avec les moyens de bord. Aucun des invités n’a reçu un cachet. Ceux qui nous aident sont des personnes de bonne volonté et qui croient en nous», a-t-il ajouté.

Le festival du cinéma des deux rives deviendra, au mois d’août prochain, une association congolaise et gardera le même nom. Cette édition connaîtra la participation de Moussa Touré, un doyen du cinéma africain.

© Congo – site


Tags assigned to this article:
cinémaCongo

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils