home Congo Congo Brazzaville: le mariage traditionnel, escroquerie ou exhibition de la puissance financière?

Congo Brazzaville: le mariage traditionnel, escroquerie ou exhibition de la puissance financière?

Au Congo Brazzaville, le montant de la dot défini par le code de la famille, en vigueur depuis 1984 est fixé à 50.000 FCFA (environ 76 €). Mais malheureusement ce montant n’est quasiment jamais respecté par les familles.

Devant l’officier d’État civil, la belle-famille déclare hypocritement avoir reçu 50.000 FCFA conformément au code de la Famille, alors que des montants estimés entre 500.000 francs CFA et 1.500.000 francs CFA accompagne les cadeaux en nature, (pagnes super wax, chaussures, bijoux de valeur, costume, etc.) pendant la cérémonie du mariage traditionnel.

Cela s’avère être un handicap car 80% des couples qui espèrent se marier, vivent avec moins de 100.000 francs CFA par mois. Il est traditionnellement demandé à l’époux d’organiser une grande cérémonie pour la belle-famille ainsi que d’habiller le père, la mère, les tantes et un frère de l’épouse, dans une société où 70% de la population vivent au seuil de la pauvreté. 

Ainsi, beaucoup de couples se voient obligés de vivre en union libre en faisant un mariage coutumier en attendant de passer devant le maire. D’autres encore ont opté pour le mariage coutumier partiel: la dot est alors perçue par la belle-famille en deux, voire trois versements à cause des difficultés financières du prétendant, qui doit assurer parfois seul la subsistance de la famille.

One thought on “Congo Brazzaville: le mariage traditionnel, escroquerie ou exhibition de la puissance financière?

  1. C’est une vente aux enchères, la société Congolaise doit comprendre que pour construire notre pays , nous avons besoin de toutes les énergies disponibles, et l’égalité entre la femme et l’homme doit être effective et pas juste qu’un slogan, ils faut donner aux filles comme au garçons les mêmes chances, apprendre aux jeunes filles leurs droits, car il ya des jeunes filles qui abandonnent leurs etudes à cause du harcèlement sexuel de certains professeurs qui obligent aux jeunes filles d’avoir des relations sexuelles en échange de bonnes notes, des profs pris la mains dans le sac doivent être suspendus à vie , les parent doivent comprendre que la rôle de la femme n’est pas seulement faire la cuisine et les enfants, mais dans un pays comme celui de Mr. 8%, ou la devise est allons seulement nous sommes encore très loin du compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils