Congo-Brazzaville: le Général Norbert Dabira mis aux arrêts à la DGST

Général Norbert Dabira

Le Général Norbert Dabira ©DR

Le général Norbert Dabira a finalement été libéré après intervention d’autres ténors du pouvoir. Il est rentré à son domicile mais il devrait se tenir à la disposition de la direction générale de surveillance du territoire (DGST) qui peut le convoquer de nouveau à tout instant.

La journée fut tendue pour Norbert Dabira et ses proches. Après avoir été entendu mardi dans la journée, le Général Norbert Dabira proche de DSN a été convoqué dans la matinée du jeudi par la DGST pour complément d’informations. En fin de journée, il lui a été signifié une mise aux arrêts, en attendant qu’une procédure sans doute pour “tentative de coup d’état” soit instruite contre lui.

Pour rappel, Norbert Dabira très proche du pouvoir est depuis quelques jours dans le collimateur des services secrets congolais. En effet, selon des interceptions téléphoniques réalisées par la DGST, Norbert Dabira serait en collusion avec un autre général, Ngatsé Nianga Mbouala, patron de la garde présidentielle.

Selon les relevés de leurs conversations captées par la DGST, les deux officiers critiquaient la dérive autocratique du pouvoir, ils dénonçaient la tournure violente prise par le pouvoir pour contenir les mécontentements sociaux dus à la crise économique. De ces conversations, les services des renseignements congolais ont conclu à une tentative de prise de pouvoir par la force, car les deux hommes estimaient que la situation ne pouvait perdurer ainsi. A suivre.

Patrice ELION

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Congo : La police congolaise abat involontairement une fillette de 3 ans

La police congolaise a abattu involontairement mercredi une fillette de trois ans à Mouyondzi, dans la région de la Bouenza

La situation économique du Congo est « stable » (Fmi)

Une mission technique du Fonds Monétaire International (FMI), ayant séjourné à Brazzaville du 10 au 16 septembre et conduite par

Congo : vers la validation d’un plan renforcé de surveillance des maladies et de riposte 2018-2022

Le document sera validé au terme de l’atelier qui réunit, du 8 au 10 octobre à Brazzaville, des cadres congolais

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils