Congo – Barrage hydroélectrique de Sounda: énième espoir de construction, mais à quel prix?

Barrage hydroélectrique de Sounda

Barrage hydroélectrique de Sounda

La semaine en cours est marquée par un important événement à caractère économique. Il s’agit de l’annonce, pour la énième fois, de la construction du barrage hydroélectrique de Sounda, sur le fleuve Kouilou. 

Une entreprise publique chinoise, s’est dite capable de commencer les travaux avec ses propres capitaux. Son directeur général a été reçu par le président Denis Sassou Nguesso, qui est décidé lui aussi à réaliser le vieux projet du premier président du Congo, l’abbé Fulbert Youlou, et que le président Pascal Lissouba a tenté de relancer en 1997 avec l’aide de partenaires sud-africains. Ce barrage devrait combler intégralement, et même au-delà, les besoins du pays en électricité et mettre fin aux délestages récurrents.

Mais, il y a un débat d’experts qui doit démontrer s’il est nécessaire que le Congo s’endette de nouveau pour une telle réalisation. «Pendant les années de l’embellie économique, c’est dans l’euphorie que se sont faites les grandes réalisations qui ont conduit à un endettement excessif. Aujourd’hui, les mêmes causes risquent de produire les mêmes effets», a fait remarquer un expert, sous couvert de l’anonymat. 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Fâché à cause du montant excessif de la dot qu’on lui à imposé, il interdit toute visite chez lui après le mariage

Il a conditionné cette interdiction à la tenue du mariage aux parents de sa fiancée alors qu’il venait de recevoir

Congo : le ministre des Transports satisfait des travaux de réfection du port de Brazzaville

Le ministre congolais des Transports, de l’Aviation civile et de la Marine marchande Gilbert Mokoki a exprimé jeudi sa satisfaction

Ouattara : «La Côte d’Ivoire a un taux de croissance très élevé, avec 10 pour cent par an»

Arrivé à Brazzaville, capitale de la République du Congo, au crépuscule de ce lundi 20 juillet,  pour prendre part active

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils