home Art & Culture, Brazzaville Congo : Arnaud Makalou fait découvrir la longue traversée du CFCO au public

Congo : Arnaud Makalou fait découvrir la longue traversée du CFCO au public

Arnaud Makalou
Arnaud Makalou fait découvrir la longue traversée du CFCO au public

Le photographe Arnaud Makoulou du groupe Génération Elili, a procédé récemment par l’exposition « La traversée du CFCO », faisant découvrir au public un univers d’images relatant la culture congolaise à travers des photographies.

Arnaud Makoulou a présenté au total vingt-six photographies, qui illustrent les 510 km que mesure le Chemin de fer Congo Océan (CFCO) entre Brazzaville et Pointe-Noire. Les images de l’artiste font découvrir au public les réalités que vit au quotidien la population habitant le long du chemin de fer, en mettant un accent sur les différentes activités qu’elle y mène. C’est en effet le résultat de son long séjour dans les profonds coins du pays, où il a essayé de stabiliser à travers l’image les instants les plus précieux qu’il a immortalisés.

Cette exposition est pleine de pudeur et d’authenticité. Car, l’artiste a pu saisir la confiance des gens qui sont les sujets dans son clique mécanique. C’est un travail de transformation, étant donné qu’il statufie les personnes en personnages d’une histoire de traversée. C’est aussi un travail remarqué parce que remarquable, où l’exécution professionnelle arrive à dégager du sens et des sentiments face à ces acteurs du rail.

Remerciant le directeur de l’IFC de Pointe-Noire pour avoir ramené cette exposition de la ville océane pour Brazzaville, Arnaud Makalou, a dit que « La traversée » est pour lui une traversée de l’émotion, de l’époque, de penser, de l’habitude. Il a insisté sur les choses qui vont changer demain. « Il fallait les stabiliser dès aujourd’hui, parce qu’avec le modernisme qui pointe à l’horizon, avec les changements, il était vraiment important de les stabiliser et de connaître la réalité de ce que sont les riverains du chemin de fer ou mieux des Congolais aujourd’hui », a relevé le photographe.

« Nous connaissons le passé, mais si on ne s’identifie pas aujourd’hui, il serait difficile pour la génération à venir de savoir par où nous sommes passés. C’est ça qui m’a motivé et m’a permis d’aller sur le chemin de fer. Le chemin de fer est un dialogue entre les peuples, une rencontre avec la population environnante et c’est une découverte, et voilà pourquoi, je vous présente cette exposition ce soir», a fait comprendre Arnaud Makalou.

L’exposition est organisé la l’IFC, en collaboration avec «Génération Elili», dans le souci de faire découvrir à tous les instant précieux de « La traversée », illustrant la culture congolaise.

© Congo-site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils