Congo – Arabie Saoudite : Adel al-Joubeir chez Denis Sassou N’Guesso

Adel al-Joubeir, émissaire du roi Salman a été reçu par le président congolais Denis Sassou Nguesso, le 8 janvier à Brazzaville.

Adel al-Joubeir, émissaire du roi Salman a été reçu par le président congolais Denis Sassou Nguesso, le 8 janvier à Brazzaville.

Adel al-Joubeir, émissaire du roi Salman a été reçu par le président congolais Denis Sassou Nguesso, le 8 janvier à Brazzaville. Les questions d’intérêt commun, la lutte contre le terrorisme en Afrique, la situation en Libye ont été au centre de l’entretien que le président congolais a eu avec le ministre des Affaires étrangères de l’Arabie Saoudite.

Le chef de la diplomatie saoudienne s’est réjoui des « bonnes perspectives » qui marquent la coopération bilatérale entre les deux pays, soulignant que le Congo et l’Arabie Saoudite peuvent œuvrer ensemble dans le secteur pétrolier et « accroître des investissements dans le domaine du commerce » au bénéfice des deux États.

Les deux parties ont en également passé en revue plusieurs questions d’ordre régional et international. « Nous avons évoqué beaucoup de sujets, notamment en ce qui concerne la politique, la sécurité et la stabilité », a déclaré Adel Ben Ahmed al-Joubeir, à l’issue d’une longue entrevue avec le président de la République. 

« Nous avons convenu de trouver des solutions en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme, qui est maintenant une menace pour le Sahel, mais aussi pour l’Afrique en général », a-t-il affirmé.

À ce sujet, Adel Ben Ahmed al-Joubeir a indiqué que l’’Arabie saoudite travaille conjointement avec les États-Unis, la France et l’Allemagne « pour trouver des solutions dans la zone du Sahel ».

Le chef de la diplomatie saoudienne a estimé que « la solution à ces différents problèmes passe aussi par la stabilisation de la situation en Libye ». 

« Nous avons émis le souhait de réunir nos envoyés spéciaux – celui du Congo, de l’Europe et de notre pays – afin de conjuguer des efforts pour trouver une solution » à la crise libyenne de manière à ce que ce pays puisse renouer à une vie normale et dispose d’un gouvernement « stable» après les prochaines élections. 

Bertrand BOUKAKA

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Congo : Charles Zacharie Bowao convoqué ce mardi pour les événements du 4 avril

Le coordonnateur de la colaition de l’opposition IDC-FROCAD est convoqué le mardi 7 juin à 11h par le colonel Thomas

Congo : La représentante de l’Union Européenne à Brazzaville déclarée persona non grata

Saskia De Lang, la cheffe de la délégation de l’Union Européenne au Congo n’est plus en odeur de sainteté avec

Congo : Augustin Bassoumba, alias Ramsès s’est rendu aux autorités policières et militaires

L’étau se ressert, au jour le jour, autour du pasteur Ntoumi et se miliciens. C’est le moins que l’on puisse

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils