home Brazzaville, Congo Congo : Antoinette Sassou N’ Guesso rend grâce à Dieu

Congo : Antoinette Sassou N’ Guesso rend grâce à Dieu

Le dimanche 7 mai, date de son anniversaire, l’épouse du chef de l’Etat, Antoinette Sassou N’Guesso, a voulu rendre grâce à Dieu pour montrer son appréciation de ce qu’il a fait pour elle.

Cette messe, dite par Mgr Louis Portella Mbuyu, s’est déroulée en présence du président de la République, Denis Sassou N’Guesso, du Premier ministre, Clément Mouamba, de tous les membres du gouvernement, des diplomates accrédités au Congo et autres personnalités.

Dans son homélie tirée du livre de Jean10 :1-10, l’orateur a tout d’abord parlé des caractéristiques du bon berger que Jésus-Christ évoque, « cette figure du bon berger, du bon pasteur qui devrait être le modèle de toute personne exerçant une responsabilité dans n’importe quel monde, dans toute société, toute organisation religieuse ».

Par ailleurs, il a invité les chrétiens à semer l’amour du prochain, car, donner sa vie pour les autres, a-t-il dit, est la plus haute manifestation de l’amour.

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. Toute responsabilité exercée à l’égard d’autres personnes est principalement une manifestation de l’amour. Nous restons interpellés par cette question lancinante, qui devait retentir au fond de nos cœurs », a martelé l’homme de Dieu.

« Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour. La question de l’amour dans la vie de la société ne doit pas être supplémentaire ou subsidiaire. Elle n’est surtout pas à considérer comme une question inutile. C’est la question fondamentale de notre existence », a conclu Mgr Louis Portella Mbuyu.

Prenant la parole, l’épouse du chef de l’Etat n’a eu d’autres mots que de remercier le seigneur Jésus-Christ et de lui rendre grâce à travers une chanson qu’elle a entonnée et reprise par les fidèles venus nombreux à cette eucharistie.

« Oui ! Je loue le Seigneur, car c’est lui qui m’a donné la vie depuis le 7 mai 1943, jusqu’à ce jour 7 mai 2017. Oui ! mon cœur n’oublie jamais aucun de ses bienfaits. Il m’a donné des enfants merveilleux et un mari adorable. Mais il m’a donné aussi les amis. Seigneur, je ne pourrais jamais oublier tous tes bienfaits. Mon cœur n’oublie jamais ce Dieu miséricordieux »

Pour appuyer son message, elle a lu la parole de Dieu tirée du livre de Luc 17 : 12 à 17. Ce chapitre parle de Jésus-Christ qui avait guéri 10 lépreux, mais un seul est revenu lui dire merci.

« L’histoire des 10 lépreux est que nous sommes nettement plus enclins à prier en cas de besoin, de souffrance ou de maladie. Et si notre prière de demande de guérison est exaucée, dès que nous allons mieux nous avons tendance à oublier Dieu. Moi, je fais partie des 10 lépreux, et je suis venue lui dire merci. Chers frères et sœurs, la reconnaissance n’est pas de ce monde, mais Dieu est amour et miséricordieux. L’amour pardonne tout. Je viens demander pardon et pardonner tous ceux qui, à un moment donné, ont raconté n’importe quoi. Que le seigneur les bénisse », a indiqué Antoinette Sassou N’Guesso.

A la fin de la cérémonie, l’ épouse du chef de l’Etat a offert un cierge dans un endroit isolé, réservé à la vierge Marie pour obtenir toutes les grâces que les chrétiens ont demandé au cours de cette eucharistie.

Yvette Reine Nzaba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils