Congo : Andy Bemba remis en liberté, à la grande joie de ses camarades

Congo :  Andy Bemba remis en liberté, à la grande joie de ses camarades

Accusé d’être le commanditaire de la «tentative d’incendie volontaire des stations-service Puma de la Tsiémé et du marché de Ouenzé, dans le 5e arrondissement de la capitale congolaise», Andy Bemba, jeune cadre de nationalité congolaise, travaillant à l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Congo, membre du mouvement Ras-le-bol,  opposé au changement de la Constitution, avait été arrêté, le 22  octobre 2015 et, après des jours de détention et d’interrogatoire au commissariat central et à la D.g.s.t (Direction générale de la surveillance du territoire), il avait été déféré, le 9 novembre 2015, à la Maison d’arrêt de Brazzaville, où il y est resté huit mois sans jugement. Déférés, eux aussi, les trois jeunes qui l’avaient accusé étaient remis en liberté depuis. Andy Bemba n’a été remis en liberté, que le 6 juillet dernier, à la grande joie de ses camarades du mouvement Ras-le-bol et de l’ambassade américaine. Il a pu serrer la main et faire des embrassades de retrouvailles à ces derniers, lors de la réception offerte par Mme Stéphanie Sullivan, jeudi 7 juillet dernier, à l’occasion de la fête de l’indépendance américaine du 4 juillet.


Tags assigned to this article:
Andy BembaCongo

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils