Congo – Affaire Dabira : Le général Nianga Ngatsé Mbouala se dit  »piégé » par le contre-amiral Jean Dominique Okemba

le général Nianga Ngatsé Mbouala

Le général Nianga Ngatsé Mbouala

Dans le projet de renversement des institutions, doublé de l’élimination physique du président Denis Sassou N’Guesso imputée au général Norbert Dabira, le général Nianga Ngatsé Mbouala en saurait plus qu’il n’en dit.

Les informations révélées par notre confrère  »Le Troubadour » dans sa parution du mercredi 25 avril, relancent l’intérêt d’une enquête qui pour l’opinion, était au point mort. Et pour cause, celles-ci relèvent que les généraux Dabira et Nianga Mbouala seraient les deux cerveaux de la conspiration, même si le second a semblé se défausser sur le premier, en portant l’affaire auprès du président Sassou.

Selon notre confrère, le général Nianga Mbouala qui accuserait Jean Dominique Okemba de l’avoir piégé dans cette affaire, mènerait une démarche de distraction, car se sentant bien mouillé.

En fait, disposant de la troupe et des moyens logistiques pour la mise en exécution des opérations, le général Nianga Mbouala est le point focal même de la conspiration.

Dans une entrevue de mise au point du processus de l’action à entreprendre, le général Dabira avait demandé au général Nianga Mbouala de trouver deux tireurs d’élite, qui positionnés en deux endroits différents, devaient abattre l’avion présidentiel en des tirs croisés.

Le général Nianga Mbouala avait promis trouver les deux barbouzes. C’est plusieurs jours après, qu’il en a parlé au président de la république. Les enquêteurs aimeraient savoir les raisons de ce retard pour éventrer le complot.

Qu’est ce qui aurait motivé le revirement du général Nianga Mboula sur qui des charges pèseraient tout autant que sur le général Dabira, même si celui-ci s’est perdu en une tribune de justification sur le net, sur la prétendue ingratitude du Président Denis Sassou N’guesso à son égard, et sur des machinations et montages qu’aurait organisés, pour lui nuire, le Contre-Amiral Jean Dominique Okemba.

Affaire à suivre…

Bertrand BOUKAKA/Les Échos du Congo-Brazzaville

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Congo : des vols annulés à Brazzaville et à Pointe-Noire

Selon les informations recueillies par Les Dépêches de Brazzaville, certaines compagnies d’aviation ont annulé, le 20 août, leurs vols entre

Internet Mobile bientôt coupé? Psychose des internautes congolais

Au Congo, l’internet mobile avait été coupé à la veille du 20 octobre 2015. La raison officielle donnée par les

Congo – l’hôpital Adolphe-Sicé de Pointe-Noire : Plusieurs bébés dans un même lit

C’est une catastrophe sociale. Par manque de lits dans les pavillons de néonatologie, de maternité et de pédiatrie à l’hôpital

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils