Compétitions africaines des clubs : l’aventure de Cara et Diables-noirs s’arrête aux préliminaires

Compétitions africaines des clubs : l’aventure de Cara et Diables-noirs s’arrête aux préliminaires

Image d’archive

Image d’archive

Les clubs congolais engagés respectivement à la Coupe de la confédération africaine de football et à la ligue africaine des champions ont été éliminés tour à tour, le 28 février et le 1er mars, au Complexe sportif de Pointe-Noire par l’Association sportive du port autonome du Togo (AS Togo port) et Raja de Casablanca quoiqu’il y ait eu des scores à égalité de trois buts partout pour Cara et deux buts partout pour Diables-Noirs.

Battus respectivement en match aller, 0-2 au Togo et 0-4 au Maroc,  Cara et Diables-noirs n’ont pas eu les arguments pour créer la sensation à domicile face à leur adversaire, Étoile du Congo battu à Owando 1-2 face MK Etanchéité de la RDC. Les trois clubs ont étalé au retour trois nuls avec des scores différents. Étoile a balisé la voie le 27 février en RDC face à Etancheité, 1 but partout avant que le Club athlétique renaissance aiglon (Cara) et Diables-noirs ne suivent le guide.

En Coupe de la CAF, Cara vainqueur de la même compétition en 1974 s’est arrêté au premier tour alors la saison passée les aiglons s’étaient craqués au deuxième tour. Battu 2 buts à 0 au Togo, le club congolais avait encore toute les chances de qualification car il leur suffisait de remonter deux buts avant de marquer le but de la victoire. Cela était possible puisque l’équipe a pu renvoyer le gardien togolais dans les filets trois fois. Les Congolais ont pêché dès l’entame du match pour avoir encaissé le premier but à 10e minute, but de Agbegnian Komla suite à une erreur du gardien, James Ekoko, qui en rayant une occasion a plutôt renvoyer le ballon dans les pieds de l’attaquant togolais. Les aiglons réagissent la minute suivante par Gedson Baleckita qui a repris d’une frappe une passe de Christ Ngoma Mbayo. Les deux équipes se séparent à la mi-temps sur le score d’un but partout.

Du retour des vestiaires, Cara se montre plus entreprenant. Mais trahi par le gabarit de ses joueurs, il ne parvient pas à trouver la faille, à la 53 minute Agbegnian Komla d’un tir fermant réalise son doublé. Les Congolais vont réagir à la 69’ par Michel Bangoudila d’une tête. Toute l’équipe se réveille, à la 73′ Gedson Baleckita revient à la charge et donne l’avantage à son équipe qui mène désormais 3-2 mais hélas la joie des aiglons n’a été qu’éphémère car la minute suivante le club togolais obtient un penalty transformé par Tsogbe Komivi qui rétablit l’équilibre. Les aiglons poursuivent leur offensif mais en vain. À 5 buts à 3 sur l’ensemble des deux matchs, Cara n’avait plus le temps de marquer 4 autres  buts.

À la fin du match, Parfait Malonga, l’entraîneur de Cara à reconnu que son équipe a beaucoup pêché.« C’est un manque d’attention, quand on donne l’occasion à un attaquant seul d’aller marquer le but. Je dirais que défensivement nous avons failli, ce sont des erreurs individuelles. Nous avons créé les opportunités de buts à la fin mais c’était trop tard. On aurait peut être fait les changements dès la première partie, c’est une responsabilité qui m’incombe je l’accepte. Maintenant que nous sommes éliminés, nous allons nous focaliser sur le championnat», a-t-il dit.

De son côté, l’entraîneur de l’AS Togo Port, Ayivi Ekuevi content d’assurer sa qualification à l’extérieur avec l’équipe qu’il gère depuis deux ans a indiqué  qu’ils affronteront au deuxième tour avec un club marocain.« Je suis arrivé avec 16 joueurs faute d’identité, j’avais peur d’appuyer sur l’accélérateur de peur de blesser et faire des remplacements moins valables. Nous allons au Maroc dans deux semaines mais il faut que je récupère les joueurs qui étaient restés», a-t-il déclaré. Signalons que le championnat togolais n’ayant pas commencé, l’équipe togolaise s’est préparée avec des matches amicaux et des stages au niveau local et de leur sous-région.

Ligue des champions d’Afrique

En ligue africaine des clubs champions, après une large défaite, 0 but à 4 la mission était si difficile pour Diable-noirs d’inscrire 5 buts afin d’assurer sa qualification au second tour. Ayant une belle entame du match les10 premières minutes,  l’équipe a été malmenée durant le deuxième quart d’heure qui a profité à Raja d’ouvrir la marque à la 41minute par l’entremise de Vivien Mabidé suite à une erreur défensive. C’est sur ce but que les deux équipes sont renvoyées dans les vestiaires par le trio des arbitres camerounais.

Malgré la température élevée (34°) et comme ce score ne suffisait pas, Christian Ighodaro Osaguona rajoute le sel à la sauce à la 54 minute, 6 buts au total pour l’ensemble des deux matches, les carottes étaient cuites pour les Diables-noirs qui avaient l’obligation de marquer 7 buts, chose impossible. Mais pour l’honneur, les Diablotins n’ont pas baissé les bras face à l’équipe de leur confrère congolais, Ngavoula qui a fait sont entrée à la 68 minute . Leur effort va payer  à la 82minute grâce à un penalty transformé par Ebengo après que Ombion a été fauché dans la surface de réparation. C’est un éveil tardif pour les jaunes et noirs qui ont égalisé à la 87 minute par Mveté. un résultat très insignifiant soit 6 buts à 2 pour l’ensemble  des deux matches, les Diables-noirs sont une fois de plus éliminés aux préliminaires comme lors des deux dernières éditions.

Très content de son groupe, José Pratas Romao, l’entraîneur de Raja  a dit :« Le match d’aujourd’hui était très difficile pour nous par rapport au climat mais nous avons pu le gérer. Le premier objectif étant atteint , nous rentrons chez nous pour nous préparer pour le second tour contre une équipe sud-africaine ». 

De son côté, l’entraîneur des aiglons, Parfait Malonga très deçu a souligné : « Nous avons pris deux buts par notre propre faute alors qu’on avait les moyens, car nous nous avons réagi au dernier moment, c’était trop tard », a-t-il indiqué avant de souligner  que l’équipe traverse quelques problèmes. D’après lui, l’équipe doit s’asseoir pour regarder la question du statut des joueurs.

Notons que l’élimination, dès le premier tour des trois clubs congolais aux préliminaires des compétitions africaines, devrait servir une fois de plus de leçon pour les autorités compétentes, qui pensent que les résultats s’improvisent.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
CaraDiables-noirs

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils