Cérémonie d’investiture de Félix Tshisekedi : Jean Claude Gakosso, représentera le Congo Brazzaville

Jean Claude Gakosso

Le ministre congolais des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean Claude Gakosso

Le ministre congolais des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l’étranger, Jean Claude Gakosso, représentera le Congo à la cérémonie d’investiture, ce jeudi 24 janvier 2019, du nouveau président de la RDCongo, Félix Tshisekedi, a-t-on appris des sources dignes de foi.

Ce mercredi, le président congolais, Denis Sassou Nguesso a adressé, dans un message rendu public, ses félicitations au nouveau président élu de la République démocratique du Congo (RDC) Félix Tshisekedi, à l’occasion de son sacre à la magistrature suprême de son pays.

Annoncée pour le mardi 22 janvier, l’investiture de Félix Tshisekedi, confirmé président élu de la RDC par la Cour constitutionnelle, aura finalement lieu ce jeudi 24 janvier 2019 au Palais de la nation, selon son porte-parole, Vidiye Tshimanga.

«L’investiture interviendra ce jeudi 24 janvier. En tout cas, nous faisons tout pour que toutes les dispositions – sécuritaires, protocolaires – soient prises concernant l’organisation de la cérémonie ce jour-là », a indiqué quant à lui Vidiye Tshimanga.

Selon lui, des invitations sont en train d’être envoyées aux chancelleries et aux chefs d’État de la région et d’ailleurs.

La grand-messe se tiendra au Palais de la nation où se trouvent les bureaux du président de la République, selon le porte-parole de Félix Tshisekedi. L’option d’une prestation de serment au stade des Martyrs a été définitivement écartée.

Une investiture qui ne met pas fin aux protestations du camp de Martin Fayulu revendiquant toujours la victoire.

Les Echos du Congo Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.



Related Articles

Congo : Christel Sassou Nguesso veut voir son père toujours Président

Christel Sassou Nguesso, fils de Denis Sassou Nguesso, parrain de la Dynamique pour la Nouvelle République vient de pousser de

« J’accepte, mais je conteste », selon Guy-Brice Parfait Kolélas

« Accepter mais contester ». C’est la position délicate qu’a choisie Guy-Brice Parfait Kolélas. L’opposant accepte le verdict de la Cour constitutionnelle

Sassou N’Guesso : « Je ne serai plus là en 2016 si c’est la volonté des congolais « 

À l’issue d’une journée dense, Denis Sassou N’Guesso a livré une conférence de presse à son hôtel bruxellois. Le contenu

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils