Congo: Justin Koumba  » le débat sur le changement de la constitution devient incontournable. »

À l’occasion de la clôture de la troisième session extraordinaire de l’Assemblée nationale, le 27 décembre, Justin Koumba a rappelé aux députés leur devoir devant l’histoire, les invitant à s’approprier le débat sur la Constitution du 20 janvier 2002 engagé par la classe politique congolaise. « Le débat sur le changement de la constitution devient incontournable. Il nous oblige, nous …

Le parti au pouvoir: le PCT-Brazzaville juge la Constitution de 2002 inadaptée à « la sociologie congolaise »

Les membres du conseil fédéral du Parti congolais du travail du département de Brazzaville, réunis en session extraordinaire, le 24 décembre, se sont prononcés pour le changement de la Constitution du 20 janvier 2002.   Au nombre des arguments avancés par les membres de ce parti, le contexte historique qui a dicté la rédaction de la …

Enjeu politique au Congo: la Royauté Mbaya A Mfumu tranche sur la constitution

En marge de l’inauguration de la route Okoyo – Lekety – frontière du Gabon, dans la Cuvette-Ouest, le 15 décembre dernier, le président de la République a reçu en mains propres, une correspondance adressée par le roi de Mbaya A Mfumu, Michel Ladzoumou d’Okoyo. Dans celle-ci, le souverain de Mbaya A Mfumu présente au président …

Congo-Brazzaville: pour l’UPADS, il ne faut pas changer la Constitution

La Constitution congolaise en vigueur depuis 2002 « n’est pas à changer ou à réviser du point de vue du droit et surtout de la légitimité », a estimé jeudi l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), première formation de l’opposition qui a réuni son conseil national en session ordinaire. Le point de vue du …

Congo-Parti congolais du travail: Jusqu’où ira la Dynamique Mwana Ndeya ?

La perspective de l’élection présidentielle de juillet 2016 au Congo impacte sur la vie politique nationale. «Partira ou partira pas?», voilà la question qui commence à marquer la ligne de démarcation entre les acteurs politiques congolais. Au sein du P.C.T, certains cadres et militants entendent jouer un rôle déterminant dans l’enjeu qui se présente. Sachant …

Congo: le message de nouvel an du président de la République fiévreusement attendu

Au sein de la classe politique, on attend le message de nouvel an du président de la République. Après tous les événements qui se sont produits en Afrique (Transition au Burkina Faso, sommet de l’O.i.f à Dakar), et les réactions suscitées dans le pays où l’élection présidentielle pointe à l’horizon, on attend une initiative forte …

Congo – Brazzaville : cherche Opposition responsable

 Y a-t-il une opposition au Congo ? Si l’on prend comme critère le socle idéologique et la vision de la société, ces lignes de clivage traditionnelles séparant en France le PS de l’UMP, en Grande Bretagne les Travaillistes des Conservateurs ou aux Etats Unis les Démocrates des Républicains, la réponse est négative. Tous les …

Congo-Parlement : la session budgétaire s’achève sans adopter le budget de l’État 2015

Les parlementaires ont clos, le samedi 13 décembre au palais des congrès à Brazzaville, la session ordinaire consacrée à l’examen du projet du budget de l’État exercice 2015 sans que celui-ci ne soit examiné ni adopté. Les raisons de ce report n’ont pas été données au public. Selon quelques informations glanées dans les couloirs du Palais …

Brazzaville: séances d’interpellation du gouvernement au sénat puis à l’assemblée nationale

Cinq membres du gouvernement (Florent Tsiba, Gilbert Ondongo, Bienvenu Okiemy, Thierry Lézin  Moungalla et Emilienne Raoul), sur dix attendus, étaient face aux sénateurs, mardi 9 décembre dernier, pour une séance de questions orales suivies de débats. Prenant le premier la parole, le ministre d’Etat, Gilbert Ondongo, a vanté les mérites du nouveau code de passation …

Le Ministre Moungalla: «La nouvelle République sera celle de la modernité et de la responsabilité»

Membre du gouvernement de la République, le débat actuel sur le changement ou non de la Constitution a interpellé Thierry Moungalla. Dans un entretien exclusif avec Les Dépêches de Brazzaville, il jette un regard sur les évènements survenus au Burkina Faso, dégage l’intérêt de la réforme des institutions de la République qui, elle-même, reste tributaire …