home Can 2015, Sport CAN-2015 : les Diables rouges à l’entraînement, sans Prince Oniangué

CAN-2015 : les Diables rouges à l’entraînement, sans Prince Oniangué

Les Diables rouges à l’entraînement, sans Prince Oniangué
Les Diables rouges à l’entraînement, sans Prince Oniangué

Ce 19 janvier au stade Bekuy, les  Diables rouges ont effectué leur deuxième séance d’entraînement  après le match contre la Guinée Equatoriale sans Prince Oniangué.

Le joueur de Reims souffre d’un problème gastrique autrement dit des maux de ventre. C’est le deuxième cas enregistré depuis l’arrivée du onze national à Bata puisqu’ à quarante huit heures du match d’ouverture Ladislas Douniama avait connu des mêmes problèmes de santé. Il n’y a eu par contre,  plus de peur que du mal pour Boris Moubhio. Le défenseur de l’AC Léopards de Dolisie  s’est entraîné avec le groupe sans trop forcer. Il  sentait des douleurs à l’épaule droite après le match d’ouverture. Sa situation s’ést améliorée puisque  la douleur n’est plus intense.  

L’entraînement de ce lundi était le plus important parce qu’il devra permettre aux joueurs d’être au meilleur niveau le 21 janvier contre le Gabon. Les Diables rouges ont effectué une séance d’endurance intensive marquée par un échauffement de vingt minutes consacré à la technique individuelle et collective avec le ballon. Ils ont travaillé notamment la vivacité, le Skipping, la vélocité, la vitesse de réaction pure et  la pliometrie basse et moyenne. Ils ont cloturé par la séances des tirs au but. La séance d’entraînement s’est passée sans perturbation contrairement à la journée de dimanche au cours de laquelle, on retrouvait trois équipes notamment le Burkina-Faso, le Gabon et le Congo qui  se disputaient le terrain d’entraînement qui revenait  au Congo, à 10heures30

 Le Congo avait en effet  écrit à la Confédération africaine de football (CAF) pour lui communiquer l’emploi du temps des entraînements. Quand les Diables rouges arrivent au lieu d’entraînement à l’heure retenue par la CAF,  ils constatent malheureusement la présence des Etalons sur le terrain d’entraînement qui leur est réservé. Ces derniers ont tenté  de faire la résistance alors qu’ils  devraient utiliser les installations du stade annexe du grand stade de Bata pour leur entraînement. Le Gabon qui s’était aussi présenté à la même heure alors qu’il n’avait pas officiellement saisi la CAF était obligé de changer de lieu.

© Adiac-Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils