CAN-2015 : Denis Sassou N’Guesso donne la route aux Diables rouges

CAN-2015 : Denis Sassou N’Guesso donne la route aux Diables rouges

le président de la République remettant le drapeau au capitaine des Diables rouges

le président de la République remettant le drapeau au capitaine des Diables rouges

Le président de la République a remis au capitaine de l’équipe nationale, Prince Oniangué ce 14 janvier, le drapeau tricolore, symbole de la Nation que les vingt-trois Diables rouges iront défendre valablement en Guinée Equatoriale. L’acte symbolisant les dernières instructions a eu lieu au Palais du peuple à quelques heures de leur départ sur Bata. Retour sur la cérémonie.

« (…) Tout bon voyage se prépare. Le chemin vers la performance est long, sinueux et plein d’embûches. Il faut se prémunir. C’est pourquoi ils sont là, ces Diables rouges, pour solliciter l’onction et la bénédiction du père de la Nation que vous êtes d’autant plus que c’est le chef qui donne la route et l’astuce pour éviter les obstacles », a déclaré le ministre des Sports et de l’éducation physique et sportive, Léon Alfred Opimbat, dans son mot de circonstance, à l’occasion de la réception de l’équipe nationale par le président de la République, Denis Sassou N’Guesso.

Après le ministre des Sports, le tour de passer à l’acte est revenu au président de la Fédération congolaise de football (Fecofoot), Jean Michel Mbono qui mis à la disposition du chef de l’Etat un maillot de l’équipe nationale portant son nom. Il n’a pas manqué de donner explication à ce geste symbolique. « (…) Nous vous donnons le maillot du match d’ouverture. Ce qui signifie qu’à Bata, nous jouerons à douze contre onze. Notre douzième homme, c’est vous monsieur le président de la République », a-t-il fait savoir.

En revanche, le capitaine du onze national Prince Oniangué s’est approché  du président de la République pour recevoir l’onction et la bénédiction évoquée, bien avant, par le ministre des Sports. Denis Sassou N’Guesso, dans veste de père de la Nation, a remis le drapeau du pays à ce dernier, avec quelques consignes en sourdine. L’hymne national, La Congolaise, a été spontanément entonné par la suite. Le silence a regagné la salle, peu après, pour permettre à tous d’écouter Prince Oniangué prendre un engagement solennel devant le chef de l’Etat et donc de la Nation tout entière.  « Au nom de l’équipe nationale, nous nous engageons à défendre valablement les couleurs de la Nation en Guinée Equatoriale », a promis le capitaine des Diables rouges.

Denis Sassou N’Guesso n’a pas fait de déclaration officielle. Il a néanmoins donné une orientation, au staff technique et aux joueurs, censée résumer tout le bien qu’il souhaite à l’équipe nationale. « Voici Jean Michel Mbono, champion d’Afrique en 1972. Il vous suffit de l’imiter », a indiqué le président de la République. Des propos suivis d’un tonnerre d’applaudissement de la part des joueurs comme pour dire que le message a été compris.

Ce qu’ils ont dit…

« Nous sommes venus rencontrer le président de la République pour avoir sa bénédiction, nous l’avons eue, là nous sommes très confiants », a déclaré le gardien Christopher Mafoumbi qui avait sauvegardé les buts de l’équipe nationale lors du dernier match qualificatif contre le Soudan et tout récemment à l’occasion du match amical face au Cap-Vert. Ses coéquipiers et lui donneront le meilleur d’eux-mêmes pour bien démarrer  la compétition en venant, tout d’abord a bout à la Guinée Equatoriale, a-t-il dit.   

« Nous avons l’honneur d’ouvrir de cette Coupe d’Afrique des nations contre le pays organisateur. C’est pour nous une obligation de faire plaisir au peuple congolais », a déclaré l’attaquant Dominique Malonga, conscient que les congolais ont passé quatorze ans à supporter d’autres équipes du continent à la CAN et non pas la leur.

Les Diables rouges savent bien que les portes du Palais du peuple ne se sont pas refermées définitivement après cette cérémonie, surtout s’ils parviennent à faire un parcours élogieux à cette compétition continentale.

© Adiac-Congo

 


Tags assigned to this article:
Can 2015Diables Rouges

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils