home Cameroun, International Cameroun : le port du voile intégral banni dans l’Extrême-Nord du pays

Cameroun : le port du voile intégral banni dans l’Extrême-Nord du pays

Des femmes voilées
© Reinnier Kaze, AFP | Des femmes voilées musulmanes dans les rues de Yaoundé, la capitale du Cameroun, le 16 juillet 2015.

Le Cameroun, toujours sous la menace de  la secte Boko Haram qui est devenu plus dangereuse dans la région du Bassin du Lac Tchad, vient à son tour d’interdire le port du voile intégral dans l’Extrême-nord du pays. Après donc le Tchad, le Gabon, c’est au Cameroun d’adopter cette mesure pour renforcer le dispositif sécuritaire mis en place contre les terroristes.

Les autorités camerounaises ont annoncé vendredi l’interdiction du port du voile intégral. La mesure vise à éviter les attentats à la bombe souvent perpétrés par des femmes kamikazes qui portent les explosifs sous leurs robes.

Au Gabon par exemple, les autorités ont instruit les forces de l’ordre de mieux contrôler les femmes portant le voile. Mais le Cameroun a purement et simplement prononcé l’interdiction de la burqa dans la région de l’Extrême-Nord.

«Le voile intégral est complètement interdit dans la région de l’Extrême-Nord. Nous avons demandé aux gendarmes et aux policiers d’interpeller toute femme qui porte le voile intégral», a indiqué Midjiyawa Bakari, le gouverneur de la région.

Dimanche dernier, la ville de Fotokol a été victime d’une explosion perpétrée par deux femmes kamikazes faisant 13 morts. C’était la première attaque-suicide commise à Fotokol. C’est à la suite de ce drame que la décision de l’interdiction a été prise.

© ICIBRAZZA

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils