Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

International

Burundi: un général annonce la destitution du président Nkurunziza sur une radio

L'ancien chef du service de renseignements burundais, le général Godefroid Niyombare

L’ancien chef du service de renseignements burundais, le général Godefroid Niyombare

L’ancien chef du service de renseignements burundais, le général Godefroid Niyombare, a annoncé mercredi la destitution du président Pierre Nkurunziza, en déplacement à Dar es Salaam pour un sommet consacré à la crise ouverte par sa volonté de briguer un troisième mandat.

La présidence burundaise a de son côté affirmé sur Twitter que la tentative de coup d’Etat a échoué et que la situation est maitrisée.

Le président Pierre Nkurunziza est destitué de ses fonctions, le gouvernement est dissous, a annoncé, sur les ondes de la radio privée Insaganiro, le général Niyombare, limogé en février par le chef de l’Etat après lui avoir déconseillé de briguer un troisième mandat jugé inconstitutionnel par ses adversaires.

Il est institué un comité pour le rétablissement de la concorde nationale, temporaire et ayant pour mission entres autres le rétablissement de l’unité nationale et la reprise du processus électoral dans un climat serein et équitable, a ajouté le général Niyombare, précisant qu’il prenait la tête dudit comité, sans en préciser ses membres.

Il est demandé à toute la population de respecter la vie et les biens d’autrui, a poursuivi le général Niyombare.

Le président Nkurunziza se trouvait mercredi à Dar es Salaam, pour un Sommet des chefs d’Etat de la Communauté Est-africaine (EAC: Burundi, Kenya, Ouganda, Rwanda, Tanzanie) devant se pencher sur la crise au Burundi.

Ancien compagnon d’armes de Pierre Nkurunziza au sein de la rébellion hutu du Cndd-FDD, devenu le parti au pouvoir depuis la fin de la longue guerre civile (1993-2006), le général Niyombare est, dans son pays, une personnalité respectée pour sa droiture et est considéré comme un homme de dialogue.

Après la guerre, il était devenu chef d’état-major adjoint, puis chef d’état-major de l’armée burundaise. Nommé en décembre 2014 à la tête du Service national de renseignements (SNR), il avait été limogé moins de trois mois plus tard.

Le pays est agité depuis le 26 avril par un mouvement de contestation qui a déjà fait une vingtaine de morts depuis l’annonce de la candidature du président Nkurunziza à un troisième mandat.

Par l’AFP

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils