home Afrique, International Burkina Faso : Le président Roch Marc Kaboré rappelle à l’ordre Zida

Burkina Faso : Le président Roch Marc Kaboré rappelle à l’ordre Zida

Roch Marc Christian Kaboré et Zida Yacouba
Roch Marc Christian Kaboré et Zida Yacouba

A quelques semaines de la cérémonie d’investiture, dont la date n’est pas encore fixée, le président nouvellement élu du Burkina met de l’ordre au sommet de l’Etat. Selon une source proche, Roch Marc Christian Kaboré n’aurait pas approuvé les dernières sorties médiatiques du Premier ministre de Transition, dont la mission tire à sa fin.

Les Afriques a appris de source autorisée, qu’un des conseillers de Roch Kaboré Christian, de surcroît un homme de poigne a câblé le Sherpa du gouvernement de Transition. Voici quelques extraits du message crypté par Les Afriques :

«Quand on est à la fin d’une Transition, et qu’il y a déjà un président qui a été démocratiquement élu, il faut s’abstenir de faire des sorties médiatiques susceptibles de créer des incidents». Le président Rock Kaboré, qui compte bâtir un Burkina nouveau, s’est engagé à aller de l’avant.

«Nous avons constaté que certaines personnes veulent rendre la tâche difficile au nouveau président. Les annonces tapageuses dans les médias, les syndicats qui commencent déjà à parler de revendication, alors le président Rock n’a pas officiellement les rênes du pouvoir. Mais nous savons déjà ceux qui s’agitent, parce que la fin de la Transition ne fait pas beaucoup d’heureux évidemment», a commenté une source.

Nos informations confirment que Roch Kaboré, qui a eu un échange téléphonique avec le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, et qui compte lubrifier l’état des relations avec son voisin, ne voudrait pas être une victime collatérale des déclarations incendiaires d’un gouvernement en fin de mission, même si l’Etat restait une continuité. La dernière sortie de Zida Yacouba, dans laquelle il a cité nommément le président du parlement Ivoirien a été peu appréciée et jugée comme un manque du droit de l’obligation de réserve qui caractérise les hommes d’État. Certains proches du président élu ont conseillé à Zida de se consacrer essentiellement à rassembler les dossiers, pour préparer le transfert des charges avec son prochain successeur qui sera nommé, juste après la prise de fonction du nouveau président élu et de s’abstenir de toutes déclarations subversives.

(Les Afriques)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils