home Afrique, International Burkina Faso : Le gouvernement travaille sans salaire depuis trois mois, selon le Président

Burkina Faso : Le gouvernement travaille sans salaire depuis trois mois, selon le Président

Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré
Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré

Le président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a déclaré, dimanche que depuis sa prise de fonction en janvier, son gouvernement travaille sans salaire, réaffirmant son engagement à réduire le train de vie de l’Etat.

« Je peux vous dire que depuis que nous avons commencé à travailler, le 12 janvier, les ministres sont là, je peux vous dire que personne n’a touché un franc de salaire jusqu’au moment où je vous parle », a déclaré M. Kaboré, lors d’un point de presse, à Bobo-Dioulasso (345 km à l’Ouest de Ouagadougou), à l’occasion de ses 100 jours de pouvoir.

« Même si vous voyez de temps en temps que nous sommes en cravate, on est en cravate malgré nous. Mais on est là pour le travail », a-t-il ironisé.

M. Kaboré a été élu dès le premier tour de la présidentielle du 29 novembre 2015 avec 53,63% des suffrages.

Ce scrutin a mis fin à treize mois de transition politique suite à l’insurrection populaire d’octobre 2014.

Mercredi dernier, M. Kaboré et son Premier ministre ont décidé de plafonner leurs crédits de communication à 400.000 F CFA par mois, afin de réduire le train de vie de l’Etat.

Cette mesure, une première au Burkina Faso, concerne également certains ministres, notamment ceux chargés de la Défense, de la Sécurité et des Affaires étrangères.

Les présidents d’institution et d’autres personnalités ayant rang de ministre verront aussi leurs crédits de communication limités à 200.000 F CFA.

Le gouvernement a, en outre, annoncé des mesures d’économie des dépenses de consommation d’eau, d’électricité et de téléphone des administrations publiques.

TAGS:
Photo du profil de Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils