Brazzaville : Une femme mariée prise en flagrant délit d’adultère avec un député

Les députés congolais

Image d’archive| Les députés congolais

On en parle dans tous les foyers dans les quartiers nord de Brazzaville : « Au lieu de se limiter à voter les lois, il va jusqu’à voler les femmes de ses mandats ? ». Un homme, de retour de son voyage en RDC, jeudi dernier, a surpris en plein ébats son épouse avec un député de la 14ème législature.

Déçu par ce qu’il venait de voir dans sa propre maison et dans sa propre chambre, le mari de la dame qui est rentré plus tôt que prévu de son voyage, a décidé de la répudier tout simplement avant de prendre la décision de changer toutes les serrures de leur belle villa.

Le député n’a pas été agressé physiquement ou verbalement par le mari cocu, selon un témoin.

Pour éviter qu’un jour la femme tire la couverture de son côté et fait passer le mari pour un mythomane, l’époux a filmé la scène avec son téléphone portable pour garder la preuve de l’infidélité averée de son épouse.

Selon une source proche de la famille de l’époux, la femme a toujours été infidèle. D’ailleurs elle était à son 2ème mariage.

La femme est la fille d’un ancien grand membre du Bureau politique du Parti congolais du travail (PCT, parti au pouvoir). Elle s’était mariée avec un grand bijoutier qui exerce à un jet de pierre du marché de Poto-Poto, l’un des plus anciens quartiers populaires de Brazzaville.

Germaine MAPANGA / Les Echos du Congo Brazzaville 

Ici Brazza

Ici Brazza

L'actualité congolaise est une affaire personnel. Mais je ne peux m'empêcher de la partager avec vous.


Tags assigned to this article:
adultèreBrazzavilledéputéfemme mariée

Related Articles

Congo : 9 milliards investis dans les tables-bancs en France au détriment des menuisiers congolais

Les écoles congolaises présentent actuellement un déficit en tables-bancs constaté qui s’élève à 242.000 unités. Pour réduire ce déficit, le

Quelques Sénégalais vivant au Congo pourraient rentrer chez eux

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une opération de rapatriement proprement dite, des Sénégalais vivant au Congo pourront regagner leur pays

France-Congo : plus de 98 milliards FCFA pour le nouveau Contrat de désendettement et développement

L’enveloppe retenue pour le deuxième contrat de désendettement (C2D) est de 150 millions d’euros (environ 98,393 milliards FCFA). Elle servira

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils