home Brazzaville, Congo Brazzaville: un groupe de «bébés noirs» a sévi au quartier Jacques Opangualt, à Talangaï

Brazzaville: un groupe de «bébés noirs» a sévi au quartier Jacques Opangualt, à Talangaï

Les bébés noirs - Image d’archive|DR
Les bébés noirs – Image d’archive|DR

Lundi 1er février 2016, en fin d’après-midi, les habitants du quartier Jacques Opangault, à Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville, ont été surpris, une fois de plus, par l’irruption des jeunes munis de machettes, couteaux, barres de fer, bouteilles cassées, etc. Pendant quelques heures, ils ont tenu en respect une population apeurée qui ne savait pas à quel saint se vouer. Les bandits ont semé la terreur dans plusieurs rues, ravissant téléphones portables, argent, objets précieux et blessant quelques passants malchanceux  croisés sur leur route. De même, ils ont pillé quelques commerces, le long de l’avenue des ambassadeurs. Si la police a pu mettre la main sur quelques bandits, la majorité a réussi à s’enfuir. La résurgence de ces jeunes voyous (mineurs, adolescents et jeunes) laisse perplexe la population qui se demande pourquoi les pouvoirs publics n’arrivent pas à mettre fin à ce phénomène de délinquance auquel se livrent même des élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils