Brazzaville : Un agent de la Force publique à la gâchette facile!

Brazzaville : Un agent de la Force publique à la gâchette facile!

Des patrouilles de police|Image d’archive

Des patrouilles de police|Image d’archive

L’histoire qui s’est passée dans la rue du marché, à Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville, témoigne de la violence qui empoisonne la société congolaise. Dans la nuit du samedi 7 au dimanche 8 novembre 2015, un client d’une maison de passe a logé quelques balles de revolver sur le corps du réceptionniste, qui est mort sur-le-champ. D’après un témoignage, l’auteur de cet assassinat n’aurait pas accepté qu’on lui rappelle l’expiration du temps d’occupation de la chambre, d’où dans sa colère, il a pris la décision d’ouvrir le feu sur son interlocuteur. Selon une autre version, la victime avait fait savoir, poliment, au client qu’il n’y avait plus de chambre disponible, avant d’en trouver une, après vérification. Mais qu’ensuite, le présumé criminel voulant garer sa moto dans la concession, s’est vu opposer un refus, par le réceptionniste. Le client, décidé, alors, de renoncer à son projet, a allumé sa moto et a disparu. Curieusement, il est revenu, quelques minutes plus tard, pour commettre son forfait. Ce crime a provoqué l’émoi dans le quartier, où la victime bénéficiait de la sympathie de tous. On signale que le meurtrier serait un agent de la Force publique.


Tags assigned to this article:
Brazzavilleforce publique

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils