home Brazzaville, Congo Brazzaville-Tournoi inter-scolaire de Ndzango : le collège 8 mars vainqueur de la compétition

Brazzaville-Tournoi inter-scolaire de Ndzango : le collège 8 mars vainqueur de la compétition

Tournoi inter-scolaire de Ndzango : le collège 8 mars vainqueur de la compétition
Tournoi inter-scolaire de Ndzango : le collège 8 mars vainqueur de la compétition|Adiac

Le concours de Ndzango inter-scolaire organisé sur le thème «jeunesse sans sida » du 6 décembre au 10 janvier à Brazzaville, par l’association Jeunesse positive a été sanctionné par la victoire de l’équipe du Collège d’enseignement général (CEG) 8 mars 1965, sur l’Institut de gestion au développement économique (IGDE).

Cette finale de Ndzango, qui a opposé le CEG 8 mars 1965 à l’IGDE, s’est soldée par un score final de 100 points à 80.

Le CEG 8 mars, vainqueur de la compétion a reçu un trophée muni d’une enveloppe financière dont le coût n’a pas été révélé. Les malheureuses finalistes ont quant à elles reçu un lot de consolation.

D’après le président de l’association Thegi Fortuné Mampassi, l’objectif visé par cette compétition consiste à édifier les jeunes sur le VIH/Sida en milieux scolaire. Et, le choix du sport comme canal de diffusion des différents aspects de lutte contre la maladie, est justifié par le fait qu’il est source de mobilisation des foules et d’unité des peuples.

Au terme de la cérémonie, un des bénéficiaires de la formation sur la technologie de l’information et de la communication n’a pas caché sa satisfaction: «je remercie l’association Jeunesse positive pour la formation dont j’ai bénéficié. Au départ je la prenais pour de la blague. Mais après deux jours de formation j’y ai pris goût et commençé à découvrir beaucoup de choses par Internet».

Le directeur de l’établissement 8 Mars, Etienne Mayinda : « la victoire de l’école ne m’a pas surpris, car nous avons constitué une équipe de jeunes filles très dynamiques dès que l’opportunité s’est présentée. Elles ont prouvé de quoi elles étaient capables. Ces filles ont du talent, elles ont donné espoir au collègue qui souhaiterait participer également aux grandes compétitions».

Notons que ce concours a duré un mois et demi. Les jeunes ont bénéficié d’une formation sur les technologies de l’information et de la communication. Ils ont participé aux ateliers de groupe, à des conférences sur la protection de leur environnement, le VIH/sida, le changement climatique et à des séances de dépistage.

© Adiac-Congo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils