Brazzaville: séances d’interpellation du gouvernement au sénat puis à l’assemblée nationale

Brazzaville: séances d’interpellation du gouvernement au sénat puis à l’assemblée nationale

palais-du-parlement-brazzavilleCinq membres du gouvernement (Florent Tsiba, Gilbert Ondongo, Bienvenu Okiemy, Thierry Lézin  Moungalla et Emilienne Raoul), sur dix attendus, étaient face aux sénateurs, mardi 9 décembre dernier, pour une séance de questions orales suivies de débats.

Prenant le premier la parole, le ministre d’Etat, Gilbert Ondongo, a vanté les mérites du nouveau code de passation des marchés. En outre, il a promis que toutes les situations en cours de paiement au Trésor seront liquidées avant la fin de l’année.

Bienvenu Okiemy s’est expliqué sur les contres performances des médias d’Etat. Selon lui, cette situation est due à l’insuffisance des moyens financiers mis à la disposition de son département.

Mais, des efforts sont en cours, selon lui. Thierry Moungalla a été interrogé sur la fibre optique et le mandat-flash qui peine à s’exprimer face à la concurrence des sociétés privées. Une situation qu’il a reconnue.

La ministre Emilienne Raoul a, quant à elle, édifié les sénateurs sur les deux projets de loi adoptés sur les personnes handicapées. Le mercredi 10 décembre, c’était au tour des députés d’interroger quelques membres du gouvernement.

Par lasemaineafricaine


Tags assigned to this article:
Brazzaville

1 comment

Write a comment
  1. 242
    242 13 décembre, 2014, 05:14

    Vraiment avec des voleurs comme GILBERT, OKIEMY, RAOUL ET MOUNGALA (Surtout OKIEMY et RAOUL),pensez vous qu’il y’aura changement? Mon pays va mal,ayez une pensee pour les autres vous qui croyez que les ministeres deviennent vos appartement. Jusqu’ou iriez vous vraiment? Un jour vous serez OUAGALISE dans vos maisons bien mal acquis.

    Reply this comment

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils