Brazzaville : scènes de violence suite à l’annulation du Baccalauréat pour fraude

Brazzaville : scènes de violence suite à l’annulation du Baccalauréat pour fraude

Lycée Baptisé Mafouta-Sébastien

Lycée Baptisé Mafouta-Sébastien

Des élèves candidats au Baccalauréat 2015 ont violemment manifesté dans les rues et différents centres d’examen  de Brazzaville, mais aussi de l’intérieur du pays suite à l’annonce de l’annulation des épreuves pour cause de fraude à grande échelle constaté dans les différentes matières.

À Talangai, le 6e arrondissement de la capitale, notamment, des groupes de jeunes  ont « caillassé » des véhicules et s’en sont pris à un immeuble abritant les services des Mucodec (mutuelles congolaises d’épargne et de crédit) sur l’avenue Marien Ngouabi où des vitres ont été brisées. Le long de l’avenue de la Paix à Poto-Poto et Moungali (3ème et 4ème arrondissements), les commerçants ont fermé leurs échoppes par crainte de pillage. La circulation automobile est fortement perturbée.

Le mouvement n’a pas gagné l’ensemble de la capitale, mais l’on a appris quelques actes de pillage et l’incendie du siège de l’Inspection de l’enseignement à Ollombo, une localité située à plus de 300 km de Brazzaville dans le département des Plateaux, au nord du pays.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
BACBrazzaville

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils