Brazzaville répond au Parti socialiste français : «Le Congo ne connait pas l’état d’urgence»

Brazzaville répond au Parti socialiste français : «Le Congo ne connait pas l’état d’urgence»

Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT) Pierre Ngolo a appelé le 4 février à Brazzaville,

Le secrétaire général du Parti congolais du travail (PCT) Pierre Ngolo .

Dans un communiqué de presse publié le 7 mars à Brazzaville, le Parti congolais du travail (PCT) rappelle au Parti socialiste français qu’aucune raison ne justifie présentement le report de l’élection présidentielle du 20 mars prochain  comme cette formation politique française le sollicite.

En effet, a indiqué le communiqué de presse, le PCT,  qui constate  que le Parti socialiste français n’est pas à sa première intrusion paternaliste au sujet du Congo, exprime sa vive indignation et rappelle que la République du Congo est un Etat souverain.

« Prenant beaucoup de liberté avec les faits, le Parti socialiste français évoque des obstacles imaginaires au processus électoral congolais. Le Congo ne connait pas l’état d’urgence, ni la violation des libertés fondamentales. D’où le Parti socialiste français tire-t-il les raisons de sa demande de report du scrutin quand on sait que la campagne électorale se déroule normalement », a indiqué le communiqué de presse.

Le PCT a, en outre, avancé que chaque candidat développe librement ses arguments et déploie, sans restriction, ses équipes sur l’étendue du territoire national. Le PCT s’interroge, par ailleurs,  sur le projet que le Parti socialiste français entend mettre en œuvre à partir de la transition qu’il veut cyniquement instaurer au Congo.

Le communiqué de presse précise que les avis du Parti socialiste français sont partisans et pleins de préjugés. Ils ne servent, a poursuivi le texte, ni la démocratie congolaise en construction, ni l’amitié entre les peuples des deux pays, moins encore les relations de coopération entre les deux Etats.

Le PCT se pose la question sur le bien-fondé d’un dialogue inclusif pour poser les bases d’élections crédibles et transparentes que réclame le Parti socialiste français.

 Roger Ngombé


Tags assigned to this article:
CongoParti socialiste françaisPCTSassou

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils