Brazzaville : Rémy Ayayos-Ikounga réhabilite l’hospice Paul Kamba à Poto-Poto

Brazzaville :  Rémy Ayayos-Ikounga réhabilite l’hospice Paul Kamba à Poto-Poto

l'hospice Paul Kamba à Poto-Poto

Rémy Ayayos-Ikounga, le président de l’Athlétic club Léopards de Dolisie et l’archevêque métropolitain de Brazzaville, Mgr Anatole Milandou.

La décision prise par le président de l’Athlétic club Léopards de Dolisie de reconstruire et rééquiper l’hospice Paul Kamba à Poto-Poto « redonne une seconde vie » aux pensionnaires de ce établissement qui dépend de la paroisse Sainte-Anne du Congo. Cerise sur le gâteau : une voiture de marque Toyota Hilux est mise à disposition.

La cérémonie d’inauguration et de bénédiction de ce bâtiment R+1 s’est déroulée le 29 septembre sous la direction de l’archevêque métropolitain de Brazzaville, Mgr Anatole Milandou.

En effet, accueillant les personnes âgées depuis plus de 50 ans, l’hospice des vieillards Paul Kamba, qui abritait dans les années 60, le siège de la Croix-Rouge française, vient de changer de visage grâce à la générosité de Rémy Ayayos-Ikounga.

Le coordonnateur du projet, Jean Marie Baboungou-Poaty, qui a présenté les caractéristiques techniques de l’ouvrage a rappelé que ce projet est né de la volonté du curé-recteur de la basilique Sainte Anne du Congo, l’abbé Emmanuel Serge Armand Kiyindou qui exhortait les chrétiens de sa paroisse sur la pastorale des pauvres. Pour accompagner le curé-recteur dans cette vision, les chrétiens ont eu recours à Rémy Ayayos-Ikounga qui est l’un des donateurs de la paroisse. « Ce bâtiment…s’est transformé en bâtiment R+1 avec une surface bâtie, ramenée à 514 m2 », a indiqué le coordonnateur du projet, précisant que la nouvelle architecture redonne la dignité aux personnes âgées souvent marginalisées par la société.

Au rez-de-chaussée on y trouve, entre autres, neuf chambres à coucher, une chambre spéciale, une chapelle, un réfectoire et un bloc sanitaire extérieur équipé d’appareils modernes. À l’étage, on trouve deux chambres complètes climatisées, cinq chambres pour pensionnaires, deux blocs sanitaires. L’électrification est assurée par un groupe électrogène de 44 KVA.

Réceptionnant les clés du bâtiment rénové et de la voiture avant de les bénir, l’archevêque métropolitain de Brazzaville a eu des mots justes à l’endroit de Rémy Ayayos-Ikounga. « Le colonel est un homme discret qui parle peu, qui s’illustre par des actions concrètes. Ce qu’il a réalisé est vraiment l’évangile en acte comme nous y invite le chapitre 25 de Saint Matthieu. Ce que vous avez fait au plus petit de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. Je pense que le colonel est animé par cet esprit évangélique », a pimenté Mgr Anatole Milandou.

Selon lui, une communauté chrétienne qui célèbre l’eucharistie et qui ne prend pas en considération les gens tombés en misère est, d’après lui, une communauté qui est en contradiction avec l’évangile car tout le monde sera jugé à travers la charité. « Le colonel nous le bel exemple qui ne parle pas mais qui exprime beaucoup : peu de parole, beaucoup d’actes. Il n’est pas à sa première réalisation, c’est un grand bienfaiteur de Sainte-Anne, mais aussi dans beaucoup de paroisses. Il ne cesse de multiplier les actes de charité, de générosité », a-t-il rappelé, traduisant la gratitude au nom des personnes âgées et de l’Église catholique au Congo.

Rappelons que la cérémonie s’est déroulée en présence du président de la conférence épiscopale du Congo, Mgr Daniel Mizonzo, évêque de Nkayi et Mgr Louis Portella Mbuyu évêque de Kinkala.


Tags assigned to this article:
BrazzavillePaul Kamba à Poto-Poto

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils