Brazzaville : Privé d’électricité, le quartier de Nganga-Lingolo voit resurgir les braquages

Brazzaville : Privé d’électricité, le quartier de Nganga-Lingolo voit resurgir les braquages

la machette

Image d’archive|DR

Les quartiers de Nganga-Lingolo et environnants, à une quinzaine de kilomètres au Sud de Brazzaville, sur la route nationale n°1, sont privés d’électricité depuis quelques semaines. La direction départementale Brazzaville de la S.n.e (Société nationale d’électricité) tarde à rétablir l’électricité dans cette zone, on ne sait pourquoi. En raison de cette situation, l’insécurité nocturne a refait surface dans ces quartiers privés d’électricité. C’est ainsi qu’un commerçant ouest-africain a été victime d’un braquage dans sa boutique, au quartier Vatican, dans la nuit du samedi 27 février dernier. Les braqueurs, circulant à bord d’un taxi, ont emporté de l’argent et des marchandises. Depuis, les populations sont dans la peur, à la nuit tombée. La présence des policiers, qui doit pourtant rassurer les populations, puisque garantissant la sécurité publique, semble s’être transformée en tracasseries. En effet, dès 18h, les policiers érigent, vers le terminus de Nganga-Lingolo, une localité dépendant du district de Goma-Tsé Tsé (département du Pool), un barrage où motocyclistes et automobilistes sont soumis à des contrôles drastiques des papiers de bord, et cela donne lieu parfois à des querelles avec tout ce qui s’ensuit de tension, créant une psychose inutile à l’heure où le pays traverse une période électorale.


Tags assigned to this article:
braquagesBrazzavillePrivé d’électricité

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils