home Congo Brazzaville : Plus de peur que de mal, après des tirs d’armes à feu à Bacongo

Brazzaville : Plus de peur que de mal, après des tirs d’armes à feu à Bacongo

Mardi 4 juillet dernier, les gens se trouvant dans le voisinage du poste du commissariat de police du quartier Moukoundzi-Ngouaka, à Makélékélé, situé en face de la station de lavage Lémina, sur l’Avenue de l’O.u.a, à Brazzaville, ont eu des sueurs froides, vers 20h. En effet, des tirs d’armes Kalachnikov ont retenti, pendant quelques secondes, et beaucoup ne savaient pas de quoi il s’agissait. Certains ont pensé à un remake du 4 avril 2016: le début d’une attaque ninja dans les quartiers Sud de Brazzaville. Mais, heureusement, plus de peur que de mal. Le calme est vite revenu. Il s’agissait d’un groupe d’éléments de la G.r (Garde républicaine) qui a voulu se venger contre les policiers de ce commissariat, où leur collègue a dû passer des heures de détention provisoire, dans une affaire de droit commun. Remis en liberté, il est allé chercher des amis, pour se venger. Les policiers ont dû tirer en l’air, pour les repousser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils