Brazzaville : mise en service de la corniche «tronçon case de Gaulle – Ravin du Tchad»

Brazzaville : mise en service de la corniche «tronçon case de Gaulle – Ravin du Tchad»

Le Président de la République, M. Denis Sassou-N’guesso a inauguré le 5 février dernier à Brazzaville, la route de la Corniche tronçon Case De Gaulle – Ravin du Tchad

Le Président de la République, M. Denis Sassou-N’guesso a inauguré le 5 février dernier à Brazzaville, la route de la Corniche tronçon Case De Gaulle – Ravin du Tchad

Le Président de la République, M. Denis Sassou-N’guesso a inauguré le 5 février dernier à Brazzaville, la route de la Corniche tronçon Case De Gaulle – Ravin du Tchad construite sur la rive droite du fleuve Congo et la requalification de la section existante, exécutées sur une superficie de 2,5 kilomètres.

Le coût de réalisation de cette œuvre s’élève à 72 milliards 27 millions 235 mille 967 FCFA Toutes Taxes Comprises (TTC), soit 68 milliards 873 millions 233 mille 317 FCFA correspondant au coût des travaux exécutés par l’entreprise chinoise China Road and Bridge Corporation (CRBC), deux milliards 38 millions 506 mille 678 FCFA de prestation de mission de contrôle en surveillance des travaux et un milliard 112 millions 971 FCFA d’expropriations, a fait savoir à cette occasion le ministre à la Présidence de la République, chargé de l’aménagement du territoire, M. Jean Jacques Bouya

Faisant la description de l’ouvrage, le ministre Bouya a expliqué que les travaux sur le tronçon Case De Gaulle – Ravin du Tchad, long de 1 km 200, ont consisté en l’aménagement d’une nouvelle route de 2 x 2 voies avec un terre-plein central d’un mètre, un trottoir de 4 mètres côté fleuve, un passage de service de 1,5 mètre de large côté ville.

Ces travaux, a-t-il dit, ont également permis la réalisation de deux giratoires de 30 mètres de rayon, l’un à la Case De Gaulle et l’autre au Ravin du Tchad, un pont d’accès de 360 m de long en caissons de béton précontraint, un pont à haubans à tablier courbe de 500 mètres de rayon et de 545 m de long ayant deux pylônes qui culminent à 122 m de hauteur hors sol, seuil le plus élevé de la ville.

De même, une protection sonique des habitations riveraines sur une longueur de 905 m et un réaménagement du site panoramique au belvédère, à proximité de la Case De Gaulle ont été érigés, afin de préserver sa vocation touristique et patrimoniale, a fait savoir le ministre Bouya.

Ce pont à haubans à tablier courbe qui se dresse aves ses 120 haubans de longueur oscille entre 65 et 168 m, illuminés aux couleurs nationales, vient de s’inscrire dans le palmarès mondial des ponts à haubans à tablier courbe, avec une portée principale de 285 m, a-t-il fait remarquer. Baptisé «Pont du 15 août 1960», il est premier ex-æquo au monde de par la longueur de sa portée principale. Sur ce fait, le ministre chargé de l’aménagement du territoire a rendu hommage au Président Sassou-N’guesso qui a suivi par lui-même, ce projet de bout en bout.

Concernant le tronçon Ravin du Tchad-Mami Wata long de 1,3 kilomètre, les travaux ont porté sur la requalification de l’ancienne route y compris sa mise en valeur paysagère et architecturale, ainsi que la réorganisation fonctionnelle de son système d’échange avec le réseau de la ville, pour en faire une voirie de trafic T3 c’est-à-dire 1000 à 3000 véhicules par jour, avec une vitesse de référence de 60 km/h, a-t-il signifié.

Le profil en travers vu du côté de la ville est constitué d’une berme de 1mètre, d’un trottoir de 2 mètres, d’un terre-plein central de 2, 20 m, de 2×2 voies de 3,5 m de large chacune et d’un trottoir servant de promenade de 10 mètres côté fleuve.

Prenant la parole lors cette cérémonie, le ministre des travaux publics et de l’équipement, M. Emile Ouosso, a souligné la nécessité d’assurer régulièrement la surveillance, l’inspection et la gestion de cet ouvrage. En effet, la surveillance de l’ouvrage est essentielle, afin de garantir son état général dans le temps, l’inspection régulière est indispensable pour déterminer notamment la situation des câbles étant donné que ceux-ci constituent les éléments les plus importants des ponts de longue portée de ce type.

L’entretien est aussi requis si l’on veut garantir la sécurité de l’usager dans ses divers modes de déplacement et la longévité de cet ouvrage. Enfin la gestion de la route est fondamentale car il pourra être question notamment de faire le choix des méthodes de réparation et de remise en état les plus efficaces concernant les structures principales, les joints de dilatation et les chaussées. A cet effet, l’ingénieur public doté de moyens techniques et des matériels les plus modernes sera mis à contribution, a-t-il poursuivi.

Pour permettre aux Brazzavillois et touristes de passage à Brazzaville de savourer pleinement en toute liberté et sécurité les délices de randonnée pédestre sur ces aires fraichement aménagées, un arrêté municipal sera édité pour interdire la circulation automobile sur cette route de la Corniche tous les dimanches de 6h à 18h et donner ainsi la priorité aux piétons, a fait savoir le député-maire de la ville de Brazzaville, M. Hugues Ngouélondélé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Faisant allusion à Nice, la ville française qui est particulièrement fière de son avenue appelée «La promenade des Anglais» sur la Côte d’Azur, il a précisé que la capitale congolaise disposera désormais de la rive droite du majestueux fleuve Congo, de cette belle voie piétonne dominicale dénommée «La promenade des Brazzavillois».

L’exécution de ces travaux titanesques qui a débuté en décembre 2014 par la société chinoise China Road and Bridge Corporation, a nécessité la mobilisation d’importants moyens humains et matériels. Au total, 2080 techniciens chinois et congolais ont travaillé jour et nuit, sous le contrôle et la surveillance de 10 experts du bureau d’étude français, la Société Générale pour l’Industrie (SGI), a-t-on appris à cette cérémonie.

L’inauguration de ce tronçon qui va permettre le désengorgement de la circulation des flux urbains entre le lycée Pierre Savorgnan de Brazza et la Poste, a coïncidé avec la date anniversaire de la prise de pouvoir du Président Sassou-N’guesso. La suite de cette corniche allant du la Case De Gaule au pont du Djoué (1er arrondissement de Brazzaville) dont les travaux sont en cours sera inauguré en 2017.

(ACI)


Tags assigned to this article:
corniche de BrazzavilleRavin du Tchad

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils