home Politique Brazzaville : Meeting des opposants au référendum, au delà de la guerre des chiffres

Brazzaville : Meeting des opposants au référendum, au delà de la guerre des chiffres

Des milliers de Congolais se sont rassemblés dimanche à Brazzaville pour dire non au coup d'État constitutionnel, en référence au référendum annoncé par le président Denis Sassou Nguesso et qui lui permettrait de briguer un nouveau mandat en 2016
Des milliers de Congolais se sont rassemblés dimanche à Brazzaville pour dire non au coup d’État constitutionnel, en référence au référendum annoncé par le président Denis Sassou Nguesso et qui lui permettrait de briguer un nouveau mandat en 2016

Combien de personnes se sont-elles donné rendez-vous au boulevard Alfred Raoul pour assister au meeting de la coalition des partis opposés au changement de constitution? 3000, selon les médias publics et la police dont les résultats d’une vue aérienne par hélicoptère, avant le début du meeting, me paraissent erronés; 25000 à 35.000 selon les organisateurs.

A l’observation- je ne suis pas statisticien en matière de dénombrement -, ce public pouvait faire l’archicomble du stade Alphonse Massamba Débat. Et c’est des quatre points cardinaux de Brazzaville qu’il est venu. Il y avait plus de jeunes que de vieux, qui ont tenu à braver la chaleur de plomb du dimanche 27 septembre dernier.
Pendant notre tournée, les quartiers sud m’ont donné l’impression d’avoir mobilisé mieux que les autres.

Vers 12 h, le déferlement sur le boulevard des Personnes arborant les couleurs du Mcddi, m’a fait penser à un derby Diables Noirs-Etoile du Congo. C’est quasiment en file indienne que ces fous de la politique se sont rendus, à pied, de leur lieu de résidence au boulevard Alfred Raoul. Il faut remonter au grand meeting de l’Urd-Pct et apparentés des années 90, sous le régime de Pascal Lissouba, pour mesurer une telle capacité de mobilisation.

Comme si elle est en panne d’idées, le Pct a cru nécessaire de mettre ce meeting sous l’éteignoir en ayant recours aux vedettes de la chanson des deux rives du fleuve Congo. Peine perdue! Au rond point Bifouiti, où je suis passé, des jeunes gens vêtus des TEE shirts de l’association  » Perspectives d’Avenir », de Denis Christel Sassou N’Guesso étaient visiblement en quantité négligeable. C’est à Poto Poto, au stade Felix Eboué, que le public était important.

Que vaut donc ce site tant ses environs sont reconnus pour leur proximité avec le parti au pouvoir? Bien plus, ce sont des quartiers cosmopolites habités, pour l’essentiel, par des sujets étrangers. Quelle bonne fête de la Tabaski pour les habitants de Poto Poto! L’autre (et c’est la vraie) erreur de casting du Pct serait donc de penser que cette opposition au changement de constitution pèse un poids plume.

N’appartient-il donc au Pct de repanser sa stratégie politique portant sur le changement de constitution? Car »ce n’est pas en regardant une femme qu’elle devient enceinte ». J’aime bien ce proverbe de Ndalla Claude Ernest, alias « Graille ». Franchement, sans gros moyens financiers, l’opposition vient de faire étalage de sa capacité de nuisance.

One thought on “Brazzaville : Meeting des opposants au référendum, au delà de la guerre des chiffres

  1. je pense que le débat des chiffres n’a pas lieu ici.l’essentiel c’est a dire la vérité est que l’opposition a fait parler d’elle.Le reste est question d’avenir proche ou de devenir ordonné pour l’opposition et chaotique pour le pouvoir en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils