Brazzaville : Massissia bientôt doté d’un marché moderne

Marché Total à Bacongo

Marché Total à Bacongo (Image d’illustration)

La cheffe du quartier situé à Madibou, le 8e arrondissement, Sophie Baouidi, a récemment annoncé la mise en oeuvre du projet sur fonds propres de la population, dans le cadre de l’initiative « Bâtissons Brazzaville ensemble ».

Le projet a un coût estimatif de près de neuf millions de FCFA et la population du quartier Massissia s’attelle à une sérieuse et harmonieuse collecte de fonds. Outre la construction d’un  marché moderne, il est également prévu celle du siège du quartier. Pour se faire, chaque ménage contribuera à hauteur de deux mille FCFA pour plus de trois mille parcelles que compte Massissia. « Quand nous aurons atteint 50% de la somme totale, nous nous adresserons à la mairie centrale pour demander sa modeste contribution », a indiqué Sophie Baouidi.

Selon elle, les démarches administratives de ce projet sont déjà finies. Le marché comprendra deux hangars, le premier aura cinquante places tandis que le second aura soixante-quinze étals et douze boutiques, des dépôts puis un siège du comité du quartier. 

« Je crois qu’avec cet effectif, nous atteindrons la somme requise », a expliqué Sophie Baouidi, avant d’affirmer que trois autres projets ont déjà été réalisés dans ce quartier, notamment le désherbage des parcelles pour lutter contre les moustiques, l’insalubrité et la lutte contre l’insécurité.

Un comité de gestion a été mis en place pour gérer les fonds collectés. L’opération « Batissons Brazzaville ensemble » avait été lancée dans cet arrondissement, le 5 décembre 2017. Rappelons que l’initiative est un mode de gouvernance qui inclut la population dans la recherche de solutions aux problèmes qui minent la ville capitale, selon le maire central, Christian Roger Okemba.

Fortuné Ibara

 

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
Brazzavillemarché moderneMassissia

Related Articles

Bientôt une route reliant Brazzaville à N’Djamena en passant par la RDC et Bangui

Le projet a fait l’objet, le 8 mai à Brazzaville, des échanges entre le gouvernement et une délégation de la

Le Congo dispose d’une stratégie nationale de lutte contre le changement climatique

Au cours d’un atelier national tenu récemment à Brazzaville, les expert ont validé le document de stratégie de lutte contre

Cémac : Des arriérés de plus de 200 milliards de francs CFA pour les Etats membres

  Selon le Ministre tchadien de l’Economie, les six Etats membres de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac)

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils