Brazzaville – Marché Total : l’espace de vente rénové

Brazzaville – Marché Total : l’espace de vente rénové

Le marché  Total de Bacongo est le plus grand de Brazzaville.

Le marché Total de Bacongo est le plus grand de Brazzaville.

Les commerçants vendant au marché Total, à Bacongo, deuxième arrondissement de Brazzaville, ont dorénavant un site adéquat pour exercer leur activité, dans un espace assaini et spacieux.

Le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, a inauguré le 18 février, le premier module du marché Total. Il a ensuite posé la première pierre, marquant le début effectif des travaux du second module et le transfert des vendeurs vers le nouvel espace.

Total A, comme il s’appelle, est destiné à la commercialisation des vivres. Il se présente en un bâtiment R+1 avec une capacité totale de 2 285 places.  Les travaux de construction démarrés en janvier 2012 ont été réalisés par la société Franco Villarechi, pour un montant de 6 milliards 646 millions 661 mille 900 Fcfa.

Ce premier module occupe 20 % de l’espace réservé à l’ensemble du projet, sur un terrain de 8350 mètres carrés. Il est situé entre les avenues Matsoua, Mabiala Manganga et les rues Bayonne et du Comité. Le bâtiment seul s’étend sur une superficie de 4494 mètres carrés, sur une hauteur de 21 mètres.

L’entreprise en charge des travaux a mobilisé pour ce chantier en termes de main d’œuvre 80 Congolais et 3 expatriés et aussi une grande quantité de matériaux (150 tonnes d’acier pour la charpente, et 797 autres pour le béton, 9960 mètres cubes de béton et 9000 autres de résine époxy pour le revêtement du sol).

Quant au deuxième module, sera relié au premier à travers deux passerelles aériennes sur l’avenue Mabiala Manganga. Total B sera érigé sur un espace de 19 000m² et se dressera en R+2. Le coût des travaux est évalué à 24 milliards pour une durée de 30 mois.

Il y est prévu 5700 places et on n’y trouvera boutiques, chambres froides, restaurants, infirmerie, garderie d’enfants, cyber-café, entrepôt, monte-charge, ascenseurs et toutes les autres commodités qui en faciliteront l’exploitation.

« À la fin des travaux prévus en juillet 2017, ce marché dont la capacité attendue est de 8000 places, sans compter les boutiques et autres officines et astreintes, les deux modules considérés, sera le plus grand du Congo », a circonscrit, Jean Jacques Bouya, ministre à la présidence, chargé de l’Aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux.

La population qui a visité les lieux après le passage des officiels, a pu se rendre compte des conditions d’hygiène dans lequel se trouve le marché. Tel construit, l’endroit protège contre l’insalubrité et la pollution et devient plus spacieux. Reste aux bénéficiaires de conserver cet acquis, en gardant le site propre et en bon état.

Total, le plus grand marché de Brazzaville

Le marché  Total de Bacongo est le plus grand de Brazzaville. Il est aussi le premier d’une série de 5 marchés dont  celui de l’Intendance en construction et de Poto-Poto en étude.

En effet, la plupart des marchés de Brazzaville se tiennent dans un état de malpropreté que devraient supporter la ménagère et la vendeuse. Les marchés s’organisent à des endroits où déchets et emballages sont jetés ici et là, un environnement qui accentue l’insalubrité au voisinage des habitations. Les règles d’hygiènes sont de moins en moins observées. Les conditions de sécurité alimentaires et sanitaires sont précaires, rendant douteuse la qualité des aliments mis sur les étalages.

Selon le ministre Jean Jacques Bouya, le projet d’équiper le Congo en marchés modernes, inclus la communion, le brassage, l’ambiance et les échanges, outre l’aspect, espace physique.

« Brazzaville ville centenaire, qui connaît une croissance exponentielle de sa population, est sujette depuis quelques années, à une forte demande en matière d’infrastructures de commerce répondant aux exigences de modernité et de gestion des grands flux commerciaux », a-t-il conclu.

Notons que l’inauguration du marché s’est déroulée en présence du député maire de Brazzaville Hugues Ngouélondolé, de l’administrateur maire de Bacongo, Raymond Kouba, de plusieurs membres du gouvernement et d’autres invités.

Comment se présente l’architecture ?

Le bâtiment principal comporte: au rez de chaussé (des étals en béton armé pour 1202 places, une banque de micro-crédits, des bureaux, des escaliers, des points d’eau); au niveau supérieur (des étals en béton armé pour 1083 places, une salle de réunion et le reste, tel au rez de chaussé).

A l’extérieur du bâtiment, on trouve: une voie périmétrale de service, un mur de clôture de 366 mètres de longeur, quatre guérites pour vigiles, un local pour groupe électrogène, une bâche à eau de 60 000 litres alimentée par un forage, des fosses septiques et puisards, des espaces verts, une aire bétonnée de 200 mètres carrés pour le stockage d’ordures, un système d’assainissement.

Le bâtiment annexe constituant le bloc administratif offre: un hall d’accueil, 10 bureaux, un poste de police, des blocs sanitaires dames et hommes et pour personnes à mobilité réduite, une geôle.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
BrazzavilleMarche total

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils