Brazzaville : Lycée Thomas Sankara, sous tension ce 11 mai

Brazzaville : Lycée Thomas Sankara, sous tension ce 11 mai

Lycée Thomas-Sankara|Image d’archive

Lycée Thomas-Sankara|Image d’archive

L’établissement d’enseignement secondaire situé à Djiri, le 9è arrondissement de Brazzaville, était sous tension ce 11 mai.

À 9 heures déjà, de nombreux élèves étaient hors des classes, fuyant des « assaillants » qui auraient investi la cour. Certains témoins ont signalé des cas de blessure. « Des « kulunas » ont fait irruption dans notre établissement, avec des machettes, pour s’en prendre à des élèves. Nous avons un collègue qui a été grièvement blessé à l’épaule après avoir reçu un coup de machette », explique une élève visiblement atterrée. Et un autre de préciser : « Il y aurait eu bagarre, le vendredi, entre des jeunes qui fréquentent le lycée Thomas Sankara et ceux d’ailleurs. Ceux-ci sont venus pour se venger. »

Quelles que soient les explications, l’ambiance de ce lundi 11 mai, dans l’enceinte de l’établissement et autour, renseigne sur les échauffourées entre les élèves et leurs assaillants. Bien plus, de nombreux élèves ont préféré se replier abandonnant ainsi les cours. Selon des sources interrogées vers 10 heures, les éléments de la force de l’ordre étaient arrivés sur les lieux. Mais les violences auraient repris dès qu’ils sont partis.

Ces scènes de terreur, de plus en plus récurrentes dans cet établissement, soulèvent plusieurs commentaires au sein de la population. « Il faut éviter que ce mouvement prenne corps. Nous pensons même que la police doit installer une antenne permanente ici, la zone étant stratégique avec une intense activité commerciale », a suggéré un habitant riverain du lycée.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
Brazzaville

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils