Brazzaville : Le drame de Ngamakosso pousse les autorités à ouvrir, enfin, les yeux

Brazzaville : Le drame de Ngamakosso pousse les autorités à ouvrir, enfin, les yeux

Image d’archive|Le ravin de Ngamakosso|DR

Image d’archive|Le ravin de Ngamakosso|DR

On ne le dira jamais assez, la traversée de la ville par les poids lourds constitue un danger pour les citadins, surtout que les chauffeurs roulent, parfois, à tombeau ouvert. Ils gênent souvent la circulation.

Le jeudi 11 juin 2015, un camion tirant une remorque, en provenance de Kintélé, a provoqué un drame sur la deuxième sortie Nord de Brazzaville, à Ngamakosso, un quartier de Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville. Il s’est renversé et a terminé sa course à la devanture d’une maison d’habitation, après avoir percuté violemment un taxi-bus, de marque Pic-nic.

Le bilan est de trois morts, dont une femme non identifié deux jours après l’accident, plusieurs blessés plus ou moins grièvement, et des dégâts matériels importants. Un responsable de la mairie de Brazzaville, en se rendant sur le lieu et après avoir visité les blessés dans les hôpitaux, a déclaré qu’il est urgent d’appliquer la réglementation sur la circulation des poids lourds dans la ville, mais cela après le déroulement des Jeux africains que notre pays accueille en septembre prochain. Mais, fallait-il attendre un drame pour prendre les précautions qui s’imposent?

LASEMAINEAFRICAINE


Tags assigned to this article:
BrazzavilleicibrazzaKintéléNgamakosso

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils