home Brazzaville, Congo Brazzaville: la police annonce des mesures spéciales pour les fêtes de fin d’année

Brazzaville: la police annonce des mesures spéciales pour les fêtes de fin d’année

colonel Jules Monkala-Tchoumou
Le porte-parole de la police, le colonel Jules Monkala-Tchoumou| crédit photo Adiac

La direction générale de la police a fait, le 29 décembre par le biais de son porte-parole, le colonel Jules Monkala-Tchoumou, le point des mesures de sécurité qu’elle a mises en place pendant la période des fêtes.

Selon le porte-parole de la police, vingt-six accidents dont quatre mortels ont été enregistrés à travers le pays. La ville de Brazzaville vient en tête avec dix-sept cas d’accidents de voie publique, suivi par les départements du Kouilou et de Pointe-Noire où sept accidents ont été enregistrés, dont deux mortels. Un accident mortel a été également signalé dans la Bouenza et un autre dans le Pool. Les causes principales élucidées par les services de police sont essentiellement l’excès de vitesse, la conduite en état d’ébriété et dans une certaine mesure l’état défectueux des véhicules.

Quelques personnes interpellées

Outre ces d’accidents, il a été enregistré à des proportions moins importantes, quelques cas de vols qualifiés, de consommation de boisson frelatée et des troubles de cultes par des bandes organisées. Le colonel Jules Monkala-Tchoumou a aussi annoncé l’interpellation de certaines personnes pendant cette période, parmi lesquelles des étrangers, notamment des sujets de la République démocratique du Congo (RDC) refoulés. Ces derniers sont, a-t-il déploré, revenus clandestinement au Congo et n’ont pas hésité à répondre leur activité criminelle.

Renforcement des mesures de sécurité pour la fête de fin d’année

Etant donné que la plupart des accidents ont été causés par l’excès de vitesse, l’état d’ébriété et le mauvais état des véhicules, la police entend disposer du matériel pour organiser des tests d’alcoolémie pendant la fête de fin d’année. « Les agents vont interpeller les chauffeurs de véhicules pour les soumettre à un test et tous ceux qui auront un taux d’alcool élevé, se verront interdire  de la circulation jusqu’à la fin des fêtes et leurs véhicules seront mis en fourrière », a annoncé le directeur de la sécurité publique.

La police s’est engagée également à intensifier l’opération « Longwa na nzela », notamment dans son volet  contrôle technique des véhicules, afin d’écarter de la circulation routière toute voiture en état de vétusté.« De cette manière, nous pourrons certainement baisser le taux d’accidents. C’est le pari que nous voulons prendre », a-t-il indiqué.

L’opération Mbata ya Bakolo se poursuivi

Le colonel Jules Monkala-Tchoumou a, par ailleurs, annoncé la poursuite de l’opération de contrôle des sujets étrangers en situation irrégulière lancée le 4 avril dernier sous le label de « Mbata ya Bakolo ». D’après lui, les contrôles des étrangers seront intensifiés pour dénicher tous ceux qui sont en situation irrégulière. C’est ainsi qu’il a appelé la population à une franche collaboration pour dénoncer auprès des services de police des criminels refoulés qui profitent de la « porosité » des frontières congolaises pour y revenir.

Il  a enfin communiqué les trois numéros des équipes spéciales qui se chargeront de vérifier la présence des sujets étrangers en situation irrégulière. Il s’agit du : 06 628 8071 ; 05 558 46 18 ; 06 629 10 05.

© Adiac-Congo

TAGS:
Photo du profil de Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller à la barre d’outils