Brazzaville – Jeux Africains: Un impressionant dispositif de sécurité pour couvrir l’événement

Brazzaville – Jeux Africains: Un impressionant dispositif de sécurité pour couvrir l’événement

Les éléments de la police commis à l’opération de sécurisation|DR

Les éléments de la police commis à l’opération de sécurisation|DR

Le vice-président de la commission sécurité des 11es Jeux Africains de Brazzaville, le commandant de la gendarmerie nationale, le général de brigade Paul Victor Moigny, a transmis, le 29 août, à l’esplanade du stade Alphonse-Massamba-Débat l’autorité  au contrôleur du dispositif opérationnel, le général de police de première classe, Jacques Antoine Bouity

Près de 3500 éléments de la force publique, notamment les policiers, gendarmes et militaires, sont commis à la sécurisation des Jeux Africains qui se dérouleront du 4 au 19 septembre dans la capitale. Placés sous la houlette du directeur départemental de la police de Brazzaville, le général Jacques Antoine Bouity, en sa qualité du contrôleur du dispositif sécuritaire, ces agents de la force publique ont, entre autres missions, la sécurisation en s’appuyant sur toutes les opérations existantes. Il s’agit notamment de la sécurité des différents sites d’hébergement des athlètes, des  manifestations qui seront organisées, du contrôle de la voie publique, de la lutte contre la délinquance dans les quartiers…

Selon le porte-parole de la police, le colonel Jules Monkala Tchoumou, cette opération, qui intervient au moment de l’émergence du phénomène de banditisme  dit « Bébés Noirs », consiste à intensifier le travail en menant une traque contre tous les délinquants pour que les jeux se déroulent dans la paix, la tranquillité et la sécurité. « Cette cérémonie a également valeur d’engagement. L’engagement de la force publique de mettre tout en œuvre pour garantir la paix et la sécurité durant toute la période du déroulement des Jeux Africains. À partir de maintenant, tous les agents de la force publique doivent répondre au plan opérationnel du responsable qui a été désigné, en la personne du directeur départemental de la police de Brazzaville. Ils ne vont plus travailler dans leurs structures respectives », a-t-il indiqué, rappelant que les opérations de sécurisation avaient commencé depuis quelques jours.

Transmettant l’autorité au contrôleur du dispositif, le commandant de la gendarmerie nationale a exhorté l’ensemble des agents commis à cette tâche à reconnaître le général Jacques Antoine Bouity comme leur chef. Ils doivent ensuite lui obéir et l’accompagner pour l’intérêt du service, dans l’exécution des règlements militaires et dans l’affirmation des lois de la République. Tout cela pour le succès des armées et de la force publique congolaise, conformément à la Constitution.

© Adiac-Congo


Tags assigned to this article:
BrazzavilleJeux africainsPolice

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils