Connect with us

Hi, what are you looking for?

Ici Brazza
[GARD align=« center"]

Brazzaville

Brazzaville : fin de cavale pour le présumé meurtrier de l’étudiant Alex Guelor Mouya

Le commerçant Bane Bahine de nationalité malienne a été présenté le 10 décembre, au public par la police, suite au meurtre de l’étudiant Alex Guelor Mouya perpétré à Moungali dans le quatrième arrondissement de Brazzaville.

Le commerçant Bane Bahine de nationalité malienne a été présenté le 10 décembre, au public par la police, suite au meurtre de l’étudiant Alex Guelor Mouya perpétré à Moungali dans le quatrième arrondissement de Brazzaville.

Le commerçant Bane Bahine de nationalité malienne a été présenté le 10 décembre, au public par la police, suite au meurtre de l’étudiant Alex Guelor Mouya perpétré à Moungali dans le quatrième arrondissement de Brazzaville.   

Bane Bahine fut jusqu’au jour du forfait, le fournisseur des cartes de récharge à son employé Alex Guelor Mouya, étudiant en 2ème année à la Faculté des Lettres et des sciences humaines. Il a donné la mort à ce dernier après une altercation entre les deux le 8 décembre.

En effet, selon le porte-parole de la police, le colonel Jules Monkala Tchoumou, le présumé coupable s’est rendu précipitamment après son forfait à Pointe-Noire le 9 décembre.

 Il a été arrêté par la police alors qu’il était déjà détenteur de son billet d’avion pour se rendre à Bamako son pays natal via Abidjan en Côte-d’Ivoire. « Les services de police vont poursuivre les investigations pour déterminer les circonstances des faits et présenter ce délinquant devant le procureur de la République. Il y a donc lieu de retenir que la responsabilité pénale est toujours individuelle et l’intéressé doit répondre de ses actes. Cette situation ne devrait pas servir de prétexte à qui que ce soit pour poser des actes attentatoires à l’ordre public. Il n’y a aucune raison qui peut justifier une telle attitude », a-t-il indiqué.

Pour les services d’ordre, poursuit le porte-parole, des instructions ont été données aux agents de police pour faire de telle sorte que rien qui ressemble au désordre ne soit engagé dans le milieu universitaire.

S’adressant aux étudiants qui ont différemment interprété la situation  dans leur milieu,  le colonel Monkala  Tchoumou a  mis en garde contre une éventuelle amalgame entre la mort de cet étudiant et ce qui s’est passé à l’université dans la mesure où le coupable était juste un bandit qui était recherché et rattrapé par les services de la police à Pointe-Noire ».

Il a appelé ces derniers à vaquer librement à leurs occupations et à ne pas se laisser entrainer par ceux qui ne veulent pas aller faire cours.

Présentant ses condoléances les plus attristées à la famille éprouvée au nom de la police, le colonel Monkala Tchoumou a assuré que toutes les diligences vont être menées pour boucler l’enquête afin de transmettre le dossier chez le procureur de la République.

Notons que peu avant cette présentation du présumé coupable au public, une réunion à huis-clos a eu lieu entre la police, les étudiants et le tuteur d’Alex Guelor Mouya.

Lydie Gisèle Oko

4 Comments

4 Comments

  1. Ibombo

    11 décembre 2015 at 8 08 19 121912

    Franchement c’est pas bien sa de tuer les autres à cause des biens matériel et autres et ce malien doit payé pour son acte.

    • Fodie

      13 décembre 2015 at 13 01 43 124312

      Ibombo. Pour le moment, il est juste PRESUME COUPABLE et no coupable parce qu’aucune preuve, a part le fait que le corps a ete retrouve chez lui, n’a ete jusqu’a present fournit par les autorites. Ne penses tu pas qu’il peut etre innocent et victime d’un complot ou d’un concour de circonstance? N’oublions pas que des innocents ont ete condamnes a morts a travers le monde. Soyons donc prudent.

  2. Fodie

    12 décembre 2015 at 14 02 01 120112

    Bonjour a tous. Je pense quíl faut etre tres prudent dns les communications sur des sujets aussi sensibles. en lisant cet article, il appparait que Mr Mahine est deja condamne avant son proces. Que fait ont de la presomption dínocence? Je pende que cette affaire tombe a un moment ou on cherchait un bouc emissaire pour calmer les mouvements etudients. Mr Mahine peut juste etre une victime dún complot. Il est telment plus facile de sacrifier un etrancge (Mr Mahine est Malien). on est tous presumeinoncent jusquá ce que notre culpabilite soit prouvee. le fait que Mahine ait pris un billet dávion ne signifie pas quíl avait líntention de fuir. le fait quón ait trouver le corps chez lui ne signifie pas quíl a commis le meurtre. Mettez vous tant soit peu a la place des autres avant de lancer des accusations. sans preuve. Apres son proces, et si Mahine etaiot innoncant? pourrait-il jamais rester et trtavailler au Congo? Son image est tachee a jamias. Sachons raison garder mes amis.

  3. Ibrahim

    27 décembre 2015 at 15 03 30 123012

    Bonjour a tous comme vous l’avez avez bien dit mr fodie car c’est une accusations qui est fausse peut être due a un complot et prions que les enquêtes ce passe a 100% et que la vérité éclate. Vous saurez que il est innocent et Iboma arrête de juger sans moi aucune preuve. Je te soutiens père

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A LIRE SUR ICI BRAZZA

International

L’ancien président français Nicolas Sarkozy a annoncé dimanche son retrait de la vie politique après avoir reconnu sa défaite dès le premier tour de...

Pointe Noire

  Cet incident s’est produit dans la soirée du samedi 11 avril, sur le tarmac de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cet Airbus A330 d’Air...

Congo

  Le général de division Guy Blanchard Okoî, chef d’état-major général des forces armées congolaises (FAC) a instruit et ordonné tout le commandement de...

Pointe Noire

Un Chinois a été surpris sur une route du centre-ville de Pointe-Noire le matin du mercredi 18 mars 2020, par le mauvais comportement de...

Copyright © 2020 ICI BRAZZA. Edité par Kair Group.

Aller à la barre d’outils