Brazzaville – Drame : des familles sans abri après un incendie à Talangaï

Les pompiers en lutte contre le feu

Les pompiers en lutte contre le feu

Dépêchés  sur les lieux pour essayer d’éteindre la flamme, les sapeurs-pompiers  ont pu sauver quelques objets des cendres, suite à un feu qui s’est  déclaré dans une maison, le 31 août dernier, dans le sixième  arrondissement de Brazzaville. 

La  maison endommagée appartient à la famille Service, située au n°9 de  l’avenue des Trois martyrs. C’est aux environs de 16 h que les  propriétaires ont été surpris par la flamme. Peu avant l’arrivée des  secouristes, les habitants de la cour, aidés par les voisins, ont essayé  d’atténuer l’ampleur des flammes. En vain. Les trois chambres et les  autres « studios » des locataires ont été atteints par le feu.

 Pendant plus d’une heure et demie, les  pompiers de la zone de secours du deuxième groupement de Kibeliba ont dû  employer des moyens du bord pour éviter que le feu touche le voisinage.  Ils sont restés deux heures supplémentaires sur les lieux pour procéder  à des contrôles, puisque l’origine de l’incendie demeurait inconnue.  Pour ce genre d’intervention, les pompiers doivent faire preuve de  professionnalisme, a confié le commandant Judith Oboyo.

 « Nous sommes souvent agressés par la  population qui ignore la portée de notre travail. À chaque flamme un  mode d’intervention. Pour cela, nous devrions d’abord comprendre  l’origine de la flamme, l’objet déclencheur avant toute opération »,  a expliqué le commandant. Elle faisait allusion à quelques jeunes en  colère contre les pompiers qui, d’après eux, étaient arrivés en retard.  

Fiacre Kombo

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
BrazzavilledrameTalangaï

Related Articles

Congo : l’ONU et l’Union européenne appuient 200 producteurs agricoles

Un projet d’appui aux petits producteurs de haricots dans le département de la Bouenza, sud du Congo, a été lancé

Congo : Le pouvoir veut changer la Constitution mais exclut un «après Sassou en 2016»

Le Parti congolais du travail (PCT, au pouvoir) a manifesté le 31 décembre 2014 son intention de changer la Constitution

Congo : le gouvernement qualifie de délire « Le génocide des Laris au Congo » de Dominique Kounkou

L’exécutif a dénoncé, le 29 octobre, lors d’une communication à l’endroit des ambassadeurs et chefs de missions diplomatiques accrédités à

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils