Brazzaville – Circulation routière : un accident fait deux morts à Talangaï

La tragédie s’est produite en fin de matinée du 26 mai, au niveau du Viaduc (entre le pont et le gymnase Nicole-Oba), occasionnant également plusieurs blessés dont un cas grave.

La tragédie s’est produite en fin de matinée du 26 mai, au niveau du Viaduc (entre le pont et le gymnase Nicole-Oba), occasionnant également plusieurs blessés dont un cas grave.

Il est 11 heures dépassées lorsqu’un bus de marque Hiace, en provenance du quartier Petit-chose, dans le sixième arrondissement de Brazzaville, finit sa course bien cabossé entre le pont du Viaduc (arrêt général) et le gymnase Nicole-Oba. D’après les témoins, le bus venait à peine de descendre du pont du Viaduc quand il a eu une crevaison. Roulant à vive allure, le chauffeur n’a pas pu maîtriser son volant. C’est ainsi que son véhicule est allé percuter le poteau électrique et le béton séparant les deux voies. A partir de ce choc violent, le bus a fait tonneau, occasionnant ainsi des morts, des évanouis et des blessés.

Selon des informations recueillies à l’hôpital de base de Talangaï, situé non loin du lieu de l’accident, il y aurait eu navette d’une ambulance entre cet hôpital et le Centre hospitalier universitaire de Brazzaville (CHU-B) pour tenter de sauver les cas graves, alors que d’autres blessés prenaient déjà les premiers soins.

S’agissant des statistiques, le directeur général de l’hôpital de base de Talangaï, Raphaël Issoïbeka, a indiqué qu’il y a eu vingt accidentés, parmi lesquels deux morts, dont le chauffeur, et un client à bord, puis trois cas envoyés au CHU-B.

Bruno Okokana

Adiac-Congo

Adiac-Congo

L’Agence d’information d’Afrique Centrale


Tags assigned to this article:
accidentBrazzavilleCirculation routièreCongo

Related Articles

Le Président béninois, Boni Yayi, est arrivé à Brazzaville ce 21 septembre 2015

Le Président béninois, Boni Yayi, est arrivé à Brazzaville ce 21 septembre 2015. il a été reçu à l’aéroport par

Congo : l’ancien ministre de la Justice, Jean-Martin Mbemba condamné à dix ans de prison

La justice congolaise a condamné vendredi 1er juin à dix ans de réclusion criminelle l’ancien ministre de la Justice, Jean-Martin

Congo : Le gouvernement fixe les droits et avantages du chef de l’opposition

La loi n°28-2017 du 7 juillet 2017 déterminant le statut de l’opposition politique dispose en son article 12 : «

No comments

Write a comment
No Comments Yet! You can be first to comment this post!

Write a Comment

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*

Aller à la barre d’outils